Scandale Norbourg

Échanges sur le scandale Norbourg
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 2008-08-15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: 2008-08-15   Ven 15 Aoû - 15:24

SOUS TOUTES RÉSERVES





A VOUS TOUS QUI NOUS LIREZ EN CE VENDREDI 15 août 08



Bonjour



PARTIE I



A la veille du 3ième triste anniversaire du SCANDALE NORBOURG et malgré le fait que NOUS soyons fatigués pour ne pas dire autres choses de toute l’affaire Norbourg et de ses conséquences néfastes sur la société québécoise en matière de perte de confiance, nous nous (REFFINEQ) réjouissons de la décision du tribunal dans la poursuite intentée contre M. Taillon par Mme Marois ;



Poursuite de Pauline Marois contre Gilles Taillon : un sous-ministre des Finances pourrait témoigner

« Un haut fonctionnaire des Finances pourrait être interrogé dans le cadre de la poursuite lancée par la chef du PQ, Pauline Marois, contre le député adéquiste Gilles Taillon. L’avocat de ce dernier veut appeler le sous-ministre Brian Girard à témoigner du rôle joué par le ministère et Mme Marois dans la gestion d’un crédit d’impôt qui a donné 991 628 $ à Norbourg, en 2001.


facebook

digg

del.icio.us

Google





Dans un jugement rendu hier, la Cour supérieure accède ainsi à la requête de l'avocat de Gilles Taillon. Ce dernier avait demandé au tribunal, le 27 juin dernier, d'interroger le sous-ministre Brian Girard avant le procès qui devrait s'ouvrir à l’automne. »

http://www.cyberpresse.ca/article/20080815/CPACTUALITES/808150775/1026/CPACTUALITES



L’avocat Gravel pourra ainsi faire stratégiquement avancer le dossier et faire sortir tous les éléments nébuleux entourant la décision de Septembre 2001 d’octroyer à Lacroix NGA des crédits « curieusement ou nébuleusement octroyés » alors que l’on sait en ce moment qu’à cette date Lacroix et compagnies aurait du être l’objet de « discrédit (write-off) » avec ce que l’on sait en ce jour et que des gens en autorité savaient et/ou devaient savoir et/ou étaient en mesure de savoir à cette période dans l’objectif de protéger le public contre d’éventuelles manœuvres frauduleuses.



Dans cet environnement nébuleux de ce temps, il sera intéressant également d’interroger des fonctionnaires de l’avant AMF, soit au temps de la CVMQ afin de savoir pourquoi la direction a tassé et/ou tablettée et/ou fait fi d’une supposée décision de fermeture de NGA alors que ce dernier et la direction ne rencontraient plus les exigences légalement et administrativement reconnues. Déjà en février 2001 la CVMQ était toute à fait en mesure de savoir, d’enquêter et de constater que Lacroix et compagnie ne répondait plus aux normes édictées en matière de gestion d’avoirs à lui confiés dont entre autres les 20.0 millions confiés par la filiale Opvest de Desjardins en 1999 pour être supposément gérés en « bon père de famille » Voir et entendre à nouveau à www.reffineq.com à la page témoignages experts le reportage du journaliste Bordeleau du 7 Septembre 2005 http://www.reffineq.com/Bordeleau.html



Ajouté à cela le reportage de TVA par Alain Laforêt concernant les états financiers de NGA au 30 juin 2001 qui montraient un quasi état de faillite de NGA, il n’y a pas grand pas à faire pour s’imaginer que l’environnement politico-financier entourant Norbourg de ce temps n’avait comme objectif principal que de MAINTENIR NORBOURG EN ÉTAT DE FLOTTAISON POUR LUI TRANSFÉRER STRATÉGIQUEMENT UNE FAMILLE DE FONDS DU MANDATAIRE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE DONT LE MANDATAIRE N’Y TROUVAIT PLUS SON COMPTE ET QUI DU MÊME COUP VIENDRAIT COMME AIDER UN BON AMI POLITICO-FINANCIER AFIN DE NE PAS LUI FAIRE PERDRE LA FACE DANS CE DOSSIER. IL FALLAIT JUSTE ORGANISER LE TOUT POUR QUE JUSTEMENT LE TOUT NE SOIT PAS TROP ÉVIDENT……… n’est ce pas ?



Mais cette manière de pensée par de simples épargnants n’est fondée que sur du ouï-dire, des déductions de ce que nous lisons, entendons, voyons et comprenons.

En gros, NOUS SIMPLES ET MODESTES ÉPARGNANTS QUÉBÉCOIS, ignorants les dessus-dessous de ces autorités financières supposées gérer en notre nom et TOUT EN CONFIANCE les affaires selon le mode reconnu « BON PÈRE DE FAMILLE » savons juste que :

1. tout en toute confiance nous avions confié de nos épargnes à La Caisse via les Fonds Évolution PQ créé en 1995 ;

2. Desjardins via Opvest avait confié 20.0 millions à Lacroix et on voudrait bien savoir HONNÊTEMENT ce qui les avait motivé à le faire ainsi à cette jeune compagnie sans expérience et disposée à accueillir en toute légalité les épargnes du Québec ;

3. en février 2001 Lacroix était disposé à verser 3.0 dans l’affaire de son ancien employeur Maxima Capital et que la CVMQ devait poser des questions. On aimerait bien savoir pourquoi les questions d’usages n’ont pas été posées ou oubliées ou négligées dans de telles circonstances assez nébuleuses ;

4. en juin 2001 Lacroix étalait des états financiers de faillite et on se demande bien pourquoi NGA n’a pas été fermé à ce moment là tel que doit le prévoir la loi devant de telles situations mettant en danger les épargnants ? ;

5. en octobre 2001 un chèque de +/- 991 784.0000 signé par Gilles Godbout sous ministre aux finances a été versé à Lacroix-NGA et on aimerait savoir les dessus-dessous de tout ce dossier nébuleux ;

6. en 2003 Marie Desrochers ex pdg Évolution et devenue vp Valeurs Mobilières Desjardins de par son mandat a choisi Lacroix-NGA pour l’achat des fonds Évolution. On aimerait bien savoir tout ce qui s’est dit « en catimini » à La Caisse entre elle, les dirigeants, les employés et autres pour faire ainsi passer « un ami de la Caisse qui ne devait plus exister à ce moment là ;

7. en décembre 2003 Capital Teraxis filiale de La Caisse a vendu Fonds Évolution (135.0 millions + 9200 Épargnants) à Lacroix NGA et en relisant le communiqué de presse du temps, on est en droit de savoir ce qui a pu motiver le pdg du temps de nous dire EN PLEINE FACE que cette transaction était et serait bénéfique pour tout le monde du Québec ???? ;

8. en janvier 2004 la CVMQ a approuvé SANS RÉSERVE la transaction de La Caisse (Capital Teraxis) à Lacroix et on aimerait savoir ce que les gens de CVMQ/AMF savaient et/ou devaient savoir et/ou auraient du savoir de par leur autorité avant d’approuver une telle transaction devenue rapidement DÉSASTREUSE, SCANDALEUSE, HONTEUSE ET INDIGNE DU QUÉBEC ;

9. en 2004 Lacroix a remis RAPIDEMENT à Desjardins 22.4 millions en remboursement des actifs confiés et on aimerait savoir tous les dessus-dessous de ce dossier depuis le mandat original confié en 1999 jusqu’au chèque de remboursement versé en 2004 dans des conditions et situations jugées nébuleuses, voire inquétantes ???? ;

10. en 2005 (18 mois après vente), AMF a fermé NORBOURG plaçant tous les épargnants en état de déconfiture et, après TROIS ANNÉES de supplices, de tortures, d’inquiétudes, ON VEUT TOUT SAVOIR, TOUTE LA VÉRITÉ, RIEN QUE LA VÉRITÉ ;





NOUS NE SOMMES PLUS TRÈS LOIN DE VOIR ÉCLATER TOUTE LA VÉRITÉ, RIEN QUE LA VÉRITÉ, DITES JE LE JURE !

ALORS ON VEUT SAVOIR, TOUT SAVOIR…..







PARTIE II



Dans un autre ordre d’idée, nous comprenons que dans un autre procès, bien du monde ayant trait à Norbourg sont poursuivis au criminel. Le dit procès, tout comme l’octroi des crédits de 2001 et la transaction La Caisse Fonds Évolution à Norbourg de 2003 veut se faire ENCORE UNE FOIS sous le sceau de la stricte confidentialité, de la cachette, du camouflage, du « on ne le dit pas », du « faut pas que ça se sache », du huis clos et par extension pour tous les épargnants touchés par cette « maudite affaire » du « CÉ pas de vos affaires ???? ».



Procès Norbourg: derrière des portes closes ?



« Les avocats de la Couronne qui poursuivent au criminel Vincent Lacroix, le fonctionnaire Jean Renaud et quatre autres hommes relativement à l'affaire Norbourg tiennent à plaider le 18 août prochain derrière des portes closes.



Devant cette demande de huis clos, le juge David a invité le procureur de la Couronne, Serge Brodeur, à soumettre des arguments écrits avant l'audition prévue du 18 août. «Il s'agit d'une mesure exceptionnelle qui doit être très justifiée», a-t-il averti. »

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080731/LAINFORMER/80731173



Tout comme d’autres intervenants ayant indiqué qu’ «Au niveau démocratique, nous croyons que les débats judiciaires doivent être publics et que les médias doivent y assister et rapporter ce qui se passe», ……………………..



NOUS vous informons que LUNDI le 18 août, NOUS (REFFINEQ) SERONS LÀ POUR ÉCOUTER, ENTENDRE, SAVOIR. IL FAUDRA DE MANIÈRE « MANU MILITARI », NOUS (REFFINEQ = 9200 ÉPARGNANTS) METTRE À LA PORTE DES PORTES CLOSES et ce AUX YEUX ET AUX SUS DE TOUT LE QUÉBEC À L’ÉCOUTE, TOUTES OREILLES TENDUES.



RENDU OU NOUS EN SOMMES DEPUIS 36 MOIS, NOUS voulons TOUT savoir, nous voulons TOUT entendre et nous voulons TOUTE la vérité, rien que la vérité et pas autres choses.



A défaut DE NOUS LAISSER ENTENDRE OU DE NOUS FAIRE SAVOIR OU CONNAÎTRE LE CQFD COMPLET, INTÉGRAL DE L’AFFAIRE NORBOURG À CETTE VEIILLE DU 3IÈME ANNIVERSAIRE DE NOTRE MALENCONTREUX NAUVRAGE,



FAITES-NOUS VITE UN CHÈQUE DE REMBOURSEMENT INTÉGRAL PLUS COMPENSATIONS DE TOUTES NOS PERTES FINANCIÈRES COMPTABILISER DEPUIS LE JOUR FATIDIQUE DU 25 AOÛT 2005 ET CAUSÉES PAR UN MANQUE FLAGRANT DE MANQUE DE RESPECT ET DE CONSIDÉRATION À NOTRE ÉGARD PAR DES SUPPOSÉES PERSONNES EN AUTORITÉ GÉRANT SELON LE PRINCIPE DE

« BON PÈRE DE FAMILLE ».



BIEN ENTENDU ET MALGRÉ NOUS, CES PAIEMENTS EXCLUERONT NOS PERTES MOMENTANÉES DE CONFIANCE À L’ÉGARD DE NOS DIRIGEANTS POLITIQUES-ADMINISTRATIFS-FINANCIERS, NOS PERTES DE JOUISSANCE TERRESTRE, NOS TROUBLES DE SANTÉ, NOS ANGOISSES, NOS INQUIÉTUDES ET TOUS NOS PROBLÈMES POST 25AOUT2005 RELIÉS À CE QUE L’ON PEUT MAINTENANT APPELER EN CE PAYS NORDIQUE DU PIRE SCANDALE POLITICO FINANCIER QUE LE QUÉBEC AIT CONNU À CE JOUR ET OFFICIELLEMENT FAISANT DORÉNAVANT PARTIE DE TOUT CE QUI VA AVEC LE « Je me souviens ».



Il n’y a vraiment pas de quoi être TRÈS FIER de tout ce bordel « fabriqué ou made in Québec ».



L’éditiorialiste B. Breton du Soleil en son éditorial du 31 août 2005 a eu bien raison de titrer ;



SCANDALE NORBOURG ; Pertes financières et de confiance.

« (…..) Pour une industrie qui repose sur la confiance, cela n'a rien de bien bon. »





Les épargnants québécois des Fonds Évolution inc sont encore très loin de se faire oublier et encore moins de pardonner….



Nous serons là, PRÉSENTS, LUNDI LE 18 AOÛT À 9.00 HEURE À LA SALLE 4.11 du Palais de justice de Montréal pour faire savoir que cette affaire scandaleuse est D’INTÉRÊT PUBLIC.



Les épargnants REFFINEQ inc en attente d’un règlement final.



REFFINEQ inc (www.reffineq.com)

Regroupement des Épargnants de la Famille des Fonds d’Investissements Norbourg-Évolution du Québec inc.

Par la cellule d’opération Viel-Vézina-Houle-Ouimet-Ruest et autres

Épargnants à la famille des Fonds Évolution

418-658-2448

télécopieur 418-652-9255

courrier électronique; gilles.viel@videotron.ca





cc COMMUNICATION faite en mode Cci à titre information à beaucoup de monde impliqué de près ou de loin dans cette affaire.



CC À des membres de l’Assemblée Nationale du Québec http://www.assnat.qc.ca/FRA/Membres/titulaires.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
2008-08-15
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» loi de la mondialisation sociale de juillet 2008
» taux horaire 2008
» Dépressurisation B747-400 Quantas lz 25 juillet 2008
» Visual Studio 2008 et ODBC
» cots gold et silver 16-09-2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scandale Norbourg :: REFFINEQ-
Sauter vers: