Scandale Norbourg

Échanges sur le scandale Norbourg
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Caisse de dépôt en cour 2009-04-28

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
EDNER SA
Invité



MessageSujet: ÉGOÏSME ET POLITIQUE   Lun 2 Nov - 16:07

ÉOÏSME ET POLITIQUE
Le monde politique est basculé dans le scandale : fraudes, corruption, crime, vol, escroquerie, criminels à cravate ou col blanc, pêche dans l’eau trouble par la main invisible, un monde véreux avéré, pesté, cancéreux, pourri, bref un système politique gangréné plein d’abcès.

DÉFINITION LARGE
Ce système politique pourri a beaucoup à voir avec l’égoïsme entre autres causes. La politique dans sa nature, est par définition en compréhension et extension, un monde d’intérêts ( biens communs, res publica), un monde d’émotion ( opinion, sensibilisation, mobilisation, motivation) et un monde de passion ( conviction, amour, détermination, engagement, idéal, idéologies, doctrine).

PASSÉ ET POLITICIENS
Autrefois il existait des politiciens passionnés du politique, convaincus du bien commun ayant un charisme magique pour sensibiliser, mobiliser le peuple afin d’aller vers une direction politique. Surtout ils vivaient pour la politique qu’ils considéraient comme un moyen efficace et noble de rencontrer le bien commun et de se faire un nom. Aussi beaucoup d’eux vivaient pour la politique et pour la gloire surtout quand ils ne gouvernent pas pour de la richesse matérielle dont ils détiennent déjà avant même d’entrer en politique. Une voie qui peut basculer le politicien dans le chauvinisme pur de la renommée comme consécration de la gloire ou vice versa. Il peut être trop passionné qui le porte à des décisions politiques démesurées mais du moins il n’était pas motivé par des ambitions personnelles. Dans cette rubrique se reconnaissent tous les grands courants politiques attachés à l’humanité, à la nation, aux droits et libertés, à l’émergence des grands états modernes partant du siècle des lumières à la modernité. Presque tous étaient animés des convictions de biens communs, de droits communs, du collectif plutôt que de leurs propres intérêts personnels que leur rapporte le monde politique.

ÉMERGENCE DE LA NATION
Par contre la Nation émerge dans contexte bourgeois qui favorisait et continue de favoriser ou cautionner un égoïsme caché dans l’individualisme ou le droit individuel et empreint de mercantilisme et de profit devenant une tradition moderne qui dans la masse de société de consommation prend la forme d’obsessions individuelles, de fantasmes érotiques, sexuels ou pécuniaires ou de dépenses. Devant la panacée de l’égoïsme le collectif perd son sens pour être sacrifié au profit de l’individualisme. Et l’intérêt politique est désormais envisagé sous l’angle individuel à des fins de réussites personnelles d’ordre matériel plutôt que sous l’angle collectif du bien commun. Ainsi l’homme égoïste moderne de la société de consommation égoïste prend pour acquis et qu’il est normal de faire de la politique pour se tirer d’affaires, pour faire de l’argent, donc pour survivre et bien vivre. Car pour lui la politique est un simple jeu d’intérêts matériels où chacun cherche à être gagnant pour se tirer d’affaires en accédant au pouvoir. Il ne voit donc dans la politique autre chose, qu’un jeu d’intérêt, un monde d’affaires convoitant et convoité qui garantit la réussite personnelle d’ordre matériel, de l’argent de la poche au présent au pouvoir, de l’argent de la retraite dans l’avenir après le pouvoir.

CONSÉCRATION DE L’ÉGOÏSME
Bref avec ce nouveau courant de pensée, cette nouvelle manière de penser la politique, l’égoïsme devient au contrôle du politique, de la politique, de la chose politique. On s’en fout de la réputation, de la renommée, de la conviction, de la passion, de la gloire, du bien commun, du collectif. Tout qui compte pour l’essentiel, c’est la survie matérielle, l’argent de la poche, de la réserve en caisse de banque et de la retraite. Si quelqu’un ose affirme le contraire, on le prendra soit pour un extraterrestre, un ange déconnecté de la vraie réalité humaine soit pour menteur qui dit de bonnes choses pour faire belle figure et pour tromper les gens. Pour lui tous les hommes sont essentiellement égoïstes et la politique est un jeu d’intérêt où chacun cherche à poser des pions dans l’optique d’intérêts personnels. Bref la politique est désormais conçue comme un simple moyen pour survire ou mieux vivre personnellement, un métier ou une profession qui permet au politicien de gagner sa vie. C’est la réalité politique selon gros bon sens postmoderne. Le monde politique est donc posé comme un monde de nécessité.
Devenue un monde de nécessité, la politique enlève du même coup une grande marge de liberté au politicien car sa marge manœuvre devient très mince. Il doit tout faire pour rester en poste politique afin de gagner sa vie, par le juste ou l’injuste quitte à nager dans les eaux troubles, quitte à utiliser la main invisible, quitte à fermer les yeux sur les pratiques corrompues frauduleuses illégales de ses compagnons. Quand le politicien égoïste dépendant de la politique n’a pas le courage pour tremper sa main dans la fraude ou la corruption, il ferme les yeux sur cette pratique afin de survivre.

FRAUDEUR ET L’AVUEGLE COMME GUIDE
Bref on est gouverné par le fraudeur et l’aveugle. D’où l’origine de l’émergence des scandales financiers dénoncés par les médias et décriés par la population. Parce que la politique nage dans les eaux troubles grâce à la main invisible en complicité avec l’aveugle attaché à sa poche, le volcan endormi se réveille, une énorme éruption de scandales de toutes sortes.
En Haïti comme en Afrique où le primum vivere a une résonnance biologique, on parle de la politique du ventre(nourriture) ou de la politique du bas ventre (sexe). La version égoïste de la politique en terre sous-développée. En Occident moderne où l’on vit dans l’abondance ou la consommation comprend la nourriture, des biens matériels et de luxe, on peut parler dans le contexte égoïste de la politique de jouissance, un simple dépassement de la politique du ventre. Car en Occident plus de biens matériels à gagner en politique, à mettre en poche, voire des millions.

CYNISME CONTRE ÉGOÏSME
On reproche au public, au peuple, à la population, d’un certain cynisme contre les politiciens. Voyons donc. Comprenons bien. La politique, dans sa version égoïste, devient un one man show. L’esprit ou le sens du bien commun n’est pas présent. Quand le politicien songe ou doit communiquer avec le peuple, c’est pour aller chercher de l’argent de la taxe pour payer les fonctionnaires publics et satisfaire les besoins de la structure étatique ou gouvernementale. Le regard du politicien vers le bas en direction du peuple devient une sorte de piratage ou d’accaparement. Quand il lève les yeux en haut vers l’élite c’est toujours la complicité, la connivence dans la main invisible, pour le paradis fiscal par exemple. Cependant logiquement mais illégalement, le politicien a plus à gagner avec la mafia qu’avec la masse. Il oublie complètement le bien pour se concentrer sur l’argent de la taxe d’une dizaine de dollars de la poche de la masse pour l’entretien de la structure et le paiement des fonctionnaires. Par contre avec la mafia c’est autre chose. La mafia propose des offres. Le politicien accepte l’offre en échange d’un contrat. Si le politicien rentre un million d’argent payé par la mafia, à titre individuel en plus du contrat, Un million lui permet de bien gagner sa vie. Aussi la mafia a l’occasion en or avec ce contrat de blanchir 50 millions dollars. Donc de l’argent fraude devient blanc légalement blanchi. Dans cette circonstance comment voulez vous que cela ne devienne une belle affaire aux yeux du politicien égoïste postmoderne. Le cynisme du peuple doit être conjugué avec l’égoïsme du politicien postmoderne qui sacrifie le bien commun le collectif au profit de l’intérêt personnel, de la réussite personnelle, de la performance pour satisfaire les besoins de la structure, de l’argent de la taxe tiré de la poche du peuple. Puisque la politique est déconnectée du bien, le citoyen conçoit désormais son vote comme acte inutile qui ne lui garantira rien en retour, ou un acte masochiste parce qu’après le vote le politicien va venir lui demander l’argent de la taxe pour les fonctionnaires et la structure. En plus le peuple n’ignorait pas l’existence de la main invisible et de la nage dans les eaux troubles, mais tout se passe loin de lui dans les institutions dont il n’a même pas accès, il garde le silence avec une bile dans le cœur sur ce fait. Mais avec les grandes explosions des scandales dénoncés par les médias où se trouvent mêlés les politiciens, le cynisme du peuple est fondé, a bon sens. Le monde politique doit vivre ce cynisme comme un problème auquel il doit trouver une solution qui exigera l’ouverture de nouveaux horizons politiques car cette politique égoïste patronnée par la main invisible ne fonctionne plus. Que l’ancien meure pour que le nouveau naisse, que l’égoïsme s’évanouisse pour que le bien commun le collectif s’épanouisse.
2 novembre 2009
Revenir en haut Aller en bas
edpoete
Invité



MessageSujet: 9200   Jeu 24 Sep - 11:54

9200
Je n’ai jamais eu l’intention de parler d’un Vincent Lacroix

Trop noble pour parler d’un abominable escroc sans foi ni loi

À chaque fois qu’il fait La Une des médias ou des journaux

Je trouve déplacé voire ridicule qu’on parle autant d’un escroc



Vincent Lacroix dans les journaux fait des déclarations choc

Malgré le désarroi, le cauchemar, la misère qu’il provoque

Il confesse son péché mortel en cherchant la pitié de la justice

Mais le mal déjà fait est à réparer, de l’escroquerie il se fait complice



Il confesse qu’il vit sous le règne de la turbulence du désespoir

Sous les flots et les remous agités qui l’entraînent vers les déboires

Mais c’est beaucoup, quinze millions de dollars emportés dans l’escroquerie

Où sont réduites à ruine financière à la misère infernale 9200 vies



Il confesse avoir été réellement dans sa vie trop mégalomane et hypnotisé

Et complètement terrassé des malheurs et préjudices financiers moraux causés

Pourquoi on ne distribue pas aux victimes l’argent qui se trouve dans les syndics

Tout ça au nom d’une jurisprudence plus dure! Aveu chimérique et comique!



Mes propres enfants ne veulent pas être vus en public avec moi

J’ai dit à celui qui veut me faire payer le scandale de Norbourg, ce désarroi

Tu peux me frapper, mais tu ne peux pas me tuer car je suis déjà mort

Mais imperturbable, le public dit avoir aucune pitié, il mérite son sort pour le tort



Mais un homme public aussi instruit, au cours de sa manière mégalomane

Ne savait-il pas que science sans conscience n’est que ruine de l’âme

Ne savait-il pas que la perte-escroc d’aujourd’hui est demain cause de scandale

Dont l’ampleur et l’horreur suffiront pour entraîner un sérieux coma social?



Malgré l’escroquerie et la peine, Vincent Lacroix reste un homme de poétique magie

Pour les superstitieux, le chiffre 13 annonce malheur c’est de la numérologie

Un autre numéro magique! Chiffre de malheur et de victimes est 9200

Double numéro magique! Chiffre de regrets et de pardons est 9200



Je ne saurais si ingénieux pour avoir un si curieux tour d’esprit

Vu que je n’ai pas vécu ce que vit Vincent, l’humiliation et le dépit

C’est l’invention, le tour d’esprit même de Vincent Lacroix

Cherchant à donner un sens sa vie à travers ce chiffre et sa croix



Un homme d’affaires qui se situait au zénith de l’échelle sociale

Pour dégringoler autant dans l’angle mort de la vie du coma social

Mérite d’être connu dans la littérature, dans l’imaginaire

Pour que la génération future puisse en tirer leçon exemplaire

24 septembre 2009
Revenir en haut Aller en bas
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Caisse de dépôt en cour 2009-04-28   Mar 28 Avr - 7:07

deuxième message

AUX PERSONNES DES MÉDIAS QUI AVEZ FOUILLÉ, ENQUÊTÉ, PARLÉ, REPARLÉ DU DOSSIER NORBOURG

DEPUIS 25-08-2005



Mardi matin 04.35



Hier en fin de journée nous vous avons fait parvenir des documents légaux portant à votre attention que LA CAISSE ferait tout en son IMMENSE POUVOIR pour faire la démonstration ce mardi matin devant la juge Dominique Bélanger de la Cour supérieure en la salle 3.42 du Palais de Justice de Québec, que les épargnants du Québec ne peuvent aucunement la tenir responsable de……………quoi que ce soit dans l’affaire Norbourg.



Si cela eut été possible, nous serions 10 000 ce matin à se pointer au Palais de Justice pour dire haut et fort ;



« Nous ne savions pas, mais maintenant nous savons et ce que nous savons fait en sorte que : SI NOUS AVIONS SU CE QUE NOUS SAVONS MAINTENANT, en fin janvier 2004 il n’y aurait pas resté UNE CENNE de nos épargnes placées en toute confiance dans des Fonds Évolution de la Caisse, fonds transférées « de main de maître par les qui de droit » à Vincent Lacroix. Tenez vous le pour dit, nous nous serions servi bien avant les sorties habilement (lire honteusement) orchestrées de 22.3$ millions pour rembourser Desjardins de ses actifs OPVEST confiés à Norbourg en 1999 et les autres nombreux millions payés légalement en mai 2004 à même nos épargnes à la Caisse. Faut il rappeler que ce fut fait en paiement de ce contrat négocié en toute confidentialité ce 19 décembre 2003 du transfert de nos affaires Évolution envers un acheteur fort motivé certes, mais INSOLVABLE, EN DÉFAUT CVMQ, EN MODE SAUVETAGE DEPUIS septembre 2001 et dont on savait en haut lieu que tôt ou tard il passerait à la caisse des déboires. » http://www.reffineq.com/Entrevues-experts.html



Mais nous ne savions pas et maintenant que nous savons, nous savons que nous sommes tous victimes de ce que l’on qualifiait jadis dans notre petit catéchisme du « péché par omission » (Le péché d'omission est par contre volontaire. On sait très bien ce qu'on fait et on sait très bien qu'on devrait agir ou parler. Mais on s'en abstient, pour une raison ou pour une autre.)



Résumé de l’affaire Norbourg dans Finances et Investissements ; « Plusieurs mailles dans le filet » 08.12.01 - par JEAN- FRANÇOIS PARENT
http://www.finance-investissement.com/nouvelles/industrie/plusieurs-mailles-dans-le-filet/a/nouvelles/industrie/plusieurs-mailles-dans-le-filet/a/19546/print



Nous souhaitons vivement que la juge Bélanger face aux arguments des avocats de Fasken Martineau* considèrent en toute légalité et sans contrainte de qui que ce soit de la légitimité des épargnants à exercer ce recours collectif contre un vendeur se pensant au dessus de tout soupçon allant même à utiliser « de la chair à canon » pour arriver à ses fins…………toutes à fait légales bien entendu.



Enfin, les épargnants verront ce matin s’ils pourront avoir une certaine considération dans ce qu’il faut dorénavant qualifier du « plus grand scandale politico financier du Québec » dixit l’avocat Monterosso. Autrement, nous demeurerons des milliers de québécois à « ne plus faire confiance » et c’est fort dommage.





Gilles Viel,

www.reffineq.com



· Il est intéressant de constater ce que le même bureau d’avocats recommandait en juin 2000 face à l’industrie financière et à la protection des épargnants du pays ; « C'est dommage que l'industrie des fonds de placement n'ait pas adopté la recommandation de l’avocat Stephen Erlichman de Faken Martineau stipulant l'établissement d'un fonds d'urgence pour palier à de telles situations. Cette recommandation faisait partie d'un document publié par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières au début de la décennie intitulé Harmonisation des intérêts des investisseurs et des sociétés de gestion : recommandations pour un régime de gouvernance des OPC au Canada. (voir en attaché FINANCE)

· http://www.bibliotheque.assnat.qc.ca/01/mono/2007/02/925643.pdf pour le mémoire de Gilles Viel traitant sur la CONFIANCE vs la FINANCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Caisse de dépôt en cour 2009-04-28   Lun 27 Avr - 18:50

AUX LECTEURS DE LA PRÉSENTE



Bonjour,



Vous vous rappelez sans doute la procédure déposée par l’un des nôtres le 25 août dernier contre LA CAISSE

Voir au site REFFINEQ http://www.reffineq.com/Documents_l%C3%A9gaux.html LES DOCUMENTS LÉGAUX 25-08-2008 ET 24-10-2008



Alors LA CAISSE via ses avocats plaidera une requête DEMAIN, requête que je joins en attaché à la présente.

En résumé, la CAISSE affirme haut et fort et maintient qu’ils ont les mains nettes et qu’ils n’ont rien à faire là dedans.

Pour eux, c’est clair ;

1. CDPQ avait mis au monde les fonds ÉVOLUTION et en place « coast to coast » son distributeur PARTENAIRES CARTIER pour ramasser les épargnes du peuple ;

2. CDPQ avait mis la table pour ramasser efficacement les épargnes des québécois avec objectif 35G pour janvier 2005 et 100G ou milliards pour janvier 2008

3. CDPQ a convaincu tout le monde de sa gestion administration modèle bon père de famille digne de confiance et grand manitou par excellence pour ramasser toutes les épargnes possibles et bien entendu les gérer comme un « bon père doit le faire » ;

4. CDPQ a changé d’idée en cours de route et a décidé de tout liquider « en supposément encore une fois bon père de famille » qui agit pour le bien de sa famille ;

5. CDPQ a vendu « subrepticement-légalement » nos épargnes à LACROIX en nous disant ces mots « douçoureux » sur la place publique, mots de 2003 que nous pouvons facilement qualifier en 2009 de…………………………….. « cé pas créyable qu’on aye cru ça ! » comme on dit par chez-nous.

"Il est important qu'Evolution soit acquise par une société québécoise. Norbourg poursuivra la mission des fonds Evolution d'offrir aux investisseurs québécois des produits d'épargne de grande qualité.", a déclaré Michel Fragasso, président de Capital Teraxis inc. "Cette acquisition sera bénéfique pour tous ; les employés, les clients et nos conseillers financiers. Non seulement ils auront accès à une gamme plus vaste de produits, mais nous sommes convaincus que les compétences et le savoir-faire de l'équipe de gestion de Norbourg contribuera à l'essor et au maintien de la spécificité des fonds Evolution."
6. CDPQ nous a tous vendu dans la plus grande confidentialité et va continuer de nous faire accroire qu’on doit penser que notre requête du 25 août n’est toujours pas recevable ?


On est encore très très loin de la solution avancée par M. André Pratte en juillet 2008

« Comme acteurs centraux du système financier, la Caisse, le ministère et Desjardins ont le devoir de mettre la main à la pâte.

D'abord, ils peuvent jouer de leur influence afin que Northern Trust et KPMG acceptent de négocier au plus tôt un règlement.

Québec (via l'AMF), la Caisse et Desjardins pourraient également accepter de contribuer financièrement au règlement, dans l'intérêt des investisseurs et du bon fonctionnement des marchés.

Voilà qui serait une belle démonstration de l'esprit particulier censé faire l'originalité de Québec Inc. »

André Pratte, La Presse, Montréal





Il faut encore se demander le pourquoi ou les raisons fondamentales ayant poussé les procureurs du recours collectif primaire de ne pas conserver la CDPQ dans la poursuite collective ?

Pour nous simples épargnants (9400 québécois), il est pourtant tellement évident que la CDPQ fut le chef d’orchestre de ce que des avocats ont affirmé être le « plus grand scandale politico financier du Québec ». Mais, semble t-il LA CDPQ a tout fait légalement……………..et bien mal les gens qui voudraient connaître toute la vérité et surtout prétendre le contraire. La CAISSE est intouchable et au-dessus de tout soupçon.

La vérité finira bien par éclater au grand jour un de ces quatre matins.



Comme l’exprimaient en juin 2006 les journalistes Bonneau et Mckenzie de conseiller.ca dans ce propos fort élaboré sur la CAISSE ;



« La déroute de Norbourg indispose la Caisse »

Sortira-t-elle indemne du plus grand scandale financier de l’histoire contemporaine du Québec?

C’est possible, l’institution assure qu’elle n’a rien à se reprocher.

Mais, à tort ou à raison, ils sont de plus en plus nombreux à vouloir lui demander des comptes

http://www.conseiller.ca/OC/0606norbourg.pdf



D’une manière ou d’une autre, pour conclure ce propos, il ne me vient à l’esprit que ces mots du 31 août 2005 ; http://www.reffineq.com/Lesoleil1.html



PERTE FINANCIÈRE ET DE CONFIANCE

«La crédibilité et le professionnalisme de tous les acteurs sont mis en doute.

Pour une industrie qui repose sur la confiance, cela n'a rien de bien bon»,

B. Breton, Le Soleil août 2005.



Gilles Viel

www.reffineq.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caisse de dépôt en cour 2009-04-28   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caisse de dépôt en cour 2009-04-28
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» arrete du 10 fevrier 2009
» Impression et tiroir caisse!
» Grève générale du 29 janvier 2009
» Prix appareils lecteur carte bleue et caisse
» Importer Simple comptable Pro 2009 dans Acomba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scandale Norbourg :: REFFINEQ-
Sauter vers: