Scandale Norbourg

Échanges sur le scandale Norbourg
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 KPMG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: KPMG   Lun 7 Avr - 13:59

KPMG dans l'eau chaude


Des manœuvres comptables douteuses auraient eu lieu dans les livres de New Century


7 avril 2008


Par Léonie Laflamme Savoie


Publicité


Le New York Times rapportait ce matin que KPMG ait été impliquée dans une affaire de manipulations comptables des livres de l’entreprise New Century peu avant sa chute au début de la crise du crédit.

Dans ce rapport, Michael Missal, un vérificateur légal engagé par la justice américaine, blâmait d’ailleurs KPMG pour avoir créé ce qu’il qualifie d’une « bombe à retardement » faite de prêts à risques et de comptabilité inappropriée.

En effet, KPMG aurait été témoin de pratiques comptables douteuses chez son client, mais une dispute interne aurait empêché que ces détails soient rendus publics selon un rapport du Département de la justice américaine. À la suite de la découverte des irrégularités, l’affaire aurait été tue puisque KMPG craignait de perdre un client.

Rappelons que New Century Financial a vendu ses activités de prêts à la firme Carrington Capital Management en mai dernier, au tout début de la crise du crédit. On attribue la faillite de New Century principalement à une chute importante de la confiance de ses clients.

Forte réaction chez KPMG

La réaction a été vive chez KPMG, par la voix de sa porte-parole Kathleen Fitzgerald, la firme a nié catégoriquement les allégations avancées par le rapport qu’elle qualifie d’une « analyse mince » et dit avoir confiance qu’une « analyste objective des faits et des circonstances confirmera notre position ».

Selon le rapport, sans les manipulations comptables alléguées, New Century aurait enregistré des pertes en 2006 et non des profits comme il a été le cas. Ces profits auraient été à l’origine de plusieurs bonus aux dirigeants qui auraient fait croire aux parquets boursiers que la compagnie était en santé alors qu’en réalité, elle tombait déjà en pièces.

Selon l’article du New York Times, la compagnie était sous le coup d’une dette totale de 35 G$. À son plus haut, le titre de New Century s’échangeait 65,95$, aujourd’hui il n’en vaut pas plus que quelques sous.

Cette affaire n’est pas sans rappeler le désastre financier Enron après lequel la firme de vérification comptable Arthur Andersen avait été accusée et reconnue coupable d’entrave à la justice. La compagnie a depuis fait faillite.

À l’heure d’écrire ces lignes, KPMG Canada n’avait toujours pas retourné nos appels.

Plus de détails suivront

Avec le New York Times
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
KPMG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scandale Norbourg :: Scandale Norbourg-
Sauter vers: