Scandale Norbourg

Échanges sur le scandale Norbourg
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mount Real/Real Vest/IForum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Lun 21 Fév - 20:34

Mount Real: Bruno Pelletier se vide le coeurPublié le 21 février 2011 à 11h41 | Mis à jour à 11h41

Du même auteur
Mount Real: Bruno Pelletier se vide le coeur
Dentistes investisseurs: l'ancêtre de Prospector a subi une défaite devant le fisc
Les victimes du scandale Mount Real sont en colère
Arnaque REER: des accusations criminelles contre 11 individus
Affaire Prospector: investisseurs sur les dents

Agrandir
Photo Martin Chamberland, La Presse
Entre 1999 et 2005, Bruno Pelletier avait placé 250 000 $ dans les billets soi-disant garantis de l'organisation, à bon taux d'intérêt.

Francis Vailles

La Presse
Pendant cinq ans, il a préféré se taire, mais Bruno Pelletier en a maintenant assez. Le chanteur a décidé de rendre publics ses déboires financiers dans l'affaire Mount Real, choqué par l'injustice que vivent les victimes de ce scandale méconnu.

À la fin de 2005, en pleine répétition pour la production Dracula, Bruno Pelletier apprend la pénible nouvelle: Mount Real est saisie par l'Autorité des marchés financiers (AMF) et les coffres de l'entreprise sont vides.

Entre 1999 et 2005, Bruno Pelletier avait placé 250 000 $ dans les billets soi-disant garantis de l'organisation, à bon taux d'intérêt. Comme les autres investisseurs, il perd tout. «J'hallucinais complètement, complètement. Mais j'avais un show à livrer, alors je n'ai pas pu m'occuper de l'affaire», raconte le chanteur.

Quelque 1600 investisseurs subissent alors le même choc que Bruno Pelletier. Globalement, ils avaient placé 130 millions de dollars dans l'organisation dirigée par le comptable Lino Matteo.


Mount Real avait été lancée par la firme Norshield, celle-là même qui avait transféré aux Bahamas les fonds de Cinar, producteur de la série pour enfants Caillou.

Les autorités ont bloqué Mount Real en novembre 2005, quelques semaines après Norbourg. Pourtant, les dirigeants de Mount Real n'ont toujours pas été jugés, alors que Vincent Lacroix vient de sortir de prison. Pire: le recours collectif des victimes de Norbourg est réglé, alors que celui de Mount Real n'a pas encore été présenté devant un juge, embourbé dans le système judiciaire.

«Ça n'a pas de bons sens qu'on parle aussi peu d'un des plus gros scandales au Québec. Les victimes, on ne comprend pas le traitement qu'on nous réserve. Nous sommes tannés d'attendre», dit-il.

Les mésaventures de Bruno Pelletier ressemblent à celles de bien des victimes. En 1999, le chanteur de Notre-Dame de Paris a fait confiance à un ami, son voisin de Terrebonne, conseiller financier. Il commençait à avoir du succès et cherchait à placer des fonds dans un placement prudent, à l'abri des aléas du métier.

«Il me disait que Mount Real et Norshield étaient des entreprises légitimes, que mon capital était garanti. Je lui ai fait confiance, c'était un professionnel du métier, avec un permis de l'AMF», dit-il.

Bruno Pelletier a pu retirer les intérêts de son placement, certaines années. Il en a aussi réinvesti une partie. Mais ces versements cachaient un stratagème à la Ponzi, selon le recours collectif. Dans un tel stratagème pyramidal, les investisseurs sont payés avec l'argent des nouveaux entrants et non avec les rendements réellement obtenus par l'organisation. C'est lorsqu'un grand nombre d'épargnants réclament leur dû en même temps que la pyramide s'écroule, les fonds étant insuffisants.

«On se sent tellement crétin de se faire attraper comme ça. Un deux de pique. Dans une réunion, je me suis toutefois rendu compte que plein de gens de tous les milieux se sont fait prendre. Autant des petits travailleurs que des professionnels. Ils ont perdu leurs économies d'une vie», raconte-t-il.

Le chanteur a fait une demande au fonds d'indemnisation de l'AMF destiné à protéger les investisseurs. Sa demande a été refusée, comme tous les autres, même si Mount Real était inscrite en Bourse et que son conseiller financier avait un permis. L'AMF affirme qu'elle n'avait pas approuvé les billets de Mount Real, condition essentielle à une indemnisation.

En vertu du règlement entériné cette semaine, les investisseurs de Norbourg seront remboursés en totalité. L'AMF contribue à hauteur de 20 millions de dollars dans ce règlement. Les firmes privées KPMG, Northern Trust et Concentra, entre autres, ont comblé la différence pour atteindre les 55 millions nécessaires à une indemnisation complète.

Les 1600 créanciers de Mount Real réclament un traitement équitable. Ces dernières semaines, 130 investisseurs ont fait parvenir des lettres au juge en chef de la Cour supérieure, François Rolland, pour qu'on cesse de reporter l'audition de leur recours collectif.. «Message reçu», a répondu, jeudi, le juge Rolland à l'avocat de Mount Real.

En plus des dirigeants, la demande de recours collectif vise les firmes comptables qui ont approuvé les livres comptables de Mount Real, notamment Deloitte&Touche. La requête tient également pour responsable les gardiens de valeurs B2B Trust, filiale de la Banque Laurentienne, et Services financiers Penson.

«Les vérificateurs ont été des rouages essentiels de cette vaste fraude. En signant des rapports de vérification à l'appui d'états financiers truffés de mensonges et d'omissions, les vérificateurs ont commis des fautes qui les rendent solidairement responsables des préjudices subis par les membres du groupe», est-il écrit dans le recours.

Bruno Pelletier espère maintenant que la cause de Mount Real retiendra l'attention qu'elle mérite, au bénéfice des centaines de famille qui ont vu leur vie basculer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Mer 22 Déc - 20:50

Scandale Mount Real : quatre nouvelles condamnations
Publié par Ronald McKenzie le 22 décembre 2010 Quatre pseudo-conseillers liés au scandale Mount Real ont subi les foudres de la justice. Dans cette affaire qui a éclaté trois mois après celle de Norbourg, plus de 1 000 investisseurs se sont fait flouer de quelque 140 millions de dollars.

Ont donc été condamnés :

Jaime Lao Wan Lian (83 chefs d’accusation, amendes de 425 000 $)
Cet individu a pratiqué la profession de courtier et de conseiller en valeurs sans être dûment inscrits à ces fins. De plus, il a aidé au placement illégal de produits et a fourni des informations fausses ou trompeuses.

Francesco Iaconno (40 chefs, amendes de 203 000 $)
Francesco Iaconno a plaidé coupable à des accusations de pratique illégale de courtier ou de conseiller en valeurs, d’aide au placement illégal et de divulgation d’informations fausses ou trompeuses. Le même jour, Francesco Iaconno a plaidé coupable à 6 autres chefs d’accusation de pratique illégale et d’aide au placement illégal relatifs au dossier Norshield. Pour ces 6 chefs, Francesco Iaconno s’est vu imposer des amendes supplémentaires totalisant 31 500 $.

Fayza Rifai (5 chefs, amendes de 13 000 $)
Lui aussi a été reconnu coupable de pratique illégale de courtier en valeurs et d’aide au placement illégal.

Nick Mylonakis
Sa sentence sera rendue le 2 février prochain. Il a plaidé coupable à 22 chefs d’accusation, soit 10 chefs de pratique illégale de courtier en valeurs, 9 chefs d’aide au placement illégal et 3 chefs pour avoir fourni des informations fausses ou trompeuses.

À ce jour, 18 individus impliqués dans le scandale Mount Real ont été reconnus coupables de multiples infractions à la Loi sur les valeurs mobilières, pour un total de 478 chefs d’accusation et de plus de 2,2 millions de dollars d’amendes.

Tags: AMF, justice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Ven 16 Avr - 9:02

Mount Real : les victimes de Lino Matteo déçues de l'AMF
15 avril 2010 | 15h30
- ARGENT
Mathieu Lavallée
Argent

La déception se lisait sur les visages des victimes de Lino Matteo mercredi soir à Montréal, alors qu'elles sortaient d'une rencontre d'information avec l'Autorité des marchés financiers (AMF).


(Argent) / Robert Blinn, une des victimes du scandale Mount Real. En 2005, L'AMF a mis fin aux activités de la société Mount Real, dirigée par Lino Matteo, après avoir découvert une fraude de 130 M$ qui a fait 1600 victimes.

L'organisme de réglementation des marchés financiers du Québec a convoqué cette rencontre à la demande d'une cinquantaine d'investisseurs, afin de faire une mise à niveau et de s'assurer que toutes les victimes possédaient les mêmes informations dans le dossier.

La rencontre s'est déroulée à l'hôtel Intercontinental du centre-ville de la métropole derrière des portes closes, les journalistes n'étant pas autorisés à y assister. Plus de 200 victimes du scandale Mount Real étaient présentes, et quelques victimes des affaires Earl Jones et Norbourg également.

Avant même que la rencontre ne se termine, des victimes ont quitté la salle, visiblement découragées par la tournure des événements. « Nous n'avons aucune réponse, nous a expliqué l'un d'eux. Nous voulons savoir ce qui s'est passé, pourquoi l'AMF considère qu'elle n'est pas responsable. C'est pour ça que je m'en vais, je ne veux pas perdre mon temps. »

Un autre investisseur floué, qui s'est dit « déprimé » en quittant les lieux, estime que le discours est le même depuis des années. « Personne ne veut prendre le blâme. »

Les victimes assez patientes pour rester jusqu'à la fin n'ont pas eu de meilleurs mots pour qualifier la soirée. « Nous ne savons toujours pas quand le procès des accusés va commencer, tout traîne en longueur, nous a confié un individu se sentant abandonné par l'AMF. Personne ne veut s'en occuper, tous s'en lavent les mains. »

Il déplore notamment que les responsables des autres fraudes majeures qui ont eu lieu au Québec – dont Earl Jones et Vincent Lacroix – sont largement connues du public. « Lino Matteo et sa bande, personne n'en entend parler. »

Copyright © 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Sam 26 Déc - 9:04

Mount Real: un procès en 2010, prévoit l'AMF
Publié le 26 décembre 2009 à 05h00 | Mis à jour à 05h00



En septembre 2008, l'AMF a déposé 308 chefs d'accusations contre le cerveau de l'organisation Mount Real, Lino Matteo. «Le procès est prévu en 2010. Malheureusement, nous ne contrôlons pas à quelle vitesse vont les tribunaux», stipule le président de l'AMF, Jean St-Gelais.
Francis Vailles

La Presse
Les années 2007 à 2009 ont vu défiler les procès de Vincent Lacroix et de Norbourg. Et 2010 devrait débuter celui des cinq dirigeants de Mount Real.

Cette organisation, rappelons-le, a été bloquée par l'AMF en novembre 2005. Le scandale a fait perdre 130 millions de dollars à quelque 1600 investisseurs.

«Le procès est prévu en 2010. Malheureusement, nous ne contrôlons pas à quelle vitesse vont les tribunaux», a dit le président de l'Autorité des marchés financiers (AMF), Jean St-Gelais, au cours d'un entretien avec La Presse Affaires.

En septembre 2008, l'AMF a déposé 308 chefs d'accusations contre le cerveau de l'organisation, Lino Matteo. De ce nombre, 74 le rendent passible de peines d'emprisonnement de cinq ans moins un jour.


Les autres accusés sont Joseph Pettinicchio, Andris Spira, Laurence Henry, également passibles de prison. L'ex-comptable Paul D'Andréa a viré sa veste et témoignera contre l'organisation.

L'affaire Mount Real est complexe et implique un labyrinthe de 120 entreprises. Elle s'apparente, elle aussi, à un stratagème à la Ponzi. Les billets présumés garantis offerts aux investisseurs proposaient des rendements supérieurs au marché, mais les états financiers de Mount Real ne présentaient aucune accumulation réelle de capital.

Pourquoi un procès cinq ans plus tard? «La preuve est tellement imposante. Une équipe de l'AMF de 4 ou 5 enquêteurs a travaillé pendant un an et demi au dossier. Et maintenant, il faut du temps aux avocats des accusés pour faire une analyse minutieuse de la preuve», dit M. St-Gelais.

S'ils sont jugés coupables, les dirigeants de Mount Real ne seront pas visés par la loi récemment adoptée par le gouvernement, qui précise que les peines de 5 ans moins un jour peuvent être additionnées.

Ce cumul des peines demandé par l'AMF a été rejeté par les tribunaux dans l'affaire Norbourg puisqu'il s'agit d'une cause pénale. Au criminel, Vincent Lacroix s'est vu imposer une peine de 13 ans, en octobre.

L'AMF conteste en Cour suprême la décision de la Cour d'appel de limiter à 5 ans moins un jour la sentence pénale de Vincent Lacroix. Entre-temps, le gouvernement du Québec a tout de même clarifié sa loi pour permettre le cumul des peines.

L'AMF vient de terminer sa cinquième année. L'organisation formée en 2004 est essentiellement née de la fusion de trois organismes: la Commission des valeurs mobilières du Québec (CVMQ), le Bureau des services financiers (BSF) et l'Inspecteur général des institutions financières (IGIF).

Ce regroupement de près de 600 employés n'a pas empêché les scandales de Norbourg, Norshield, Mount Real et Earl Jones. L'AMF a toutefois raffiné ses méthodes d'enquête et de prévention avec les événements, dit M. St-Gelais.

Au nombre des initiatives se trouvent de nouvelles équipes conjointes avec la SQ ou la GRC, des employés affectés à la cybersurveillance, de même que des conférences auprès des personnes âgées, plus vulnérables, et des étudiants, notamment. «On resserre les mailles du filet pour être plus efficace», dit Jean St-Gelais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Mer 24 Sep - 9:28

Mise à jour: 24/09/2008 07:12
Julien Béliveau
Mount Real : ceux qui savaient




L’Autorité des marchés financiers vient de déposer une superbe panoplie d’accusations contre les principaux dirigeants de Mount Real, l’Enron du pauvre. Comme sa grande sœur texane, l’entreprise de Ville-Émard est passée du jour au lendemain du stade des profits faramineux à la faillite. Même si personne ne comprenait exactement ce que faisait cette boutique, ni sa panoplie de filiales, les investisseurs y affluaient pour se procurer son papier commercial qui avaient le (désormais) douteux mérite de payer des intérêts de trois à quatre fois supérieurs à leur équivalent sur le marché traditionnel. Certains trouvaient la chose bizarre : comment pouvait-on payer de 10 à 15% d’intérêt annuel sur ces billets et financer, à profit, des entreprises? Et même, ne jamais payer d’impôts, voire en récupérer?
Lors d’une assemblée annuelle de Mount Real, un actionnaire s’était interrogé sur ce prodige apparemment récursif. Le président lui avait alors répondu : « C’est parce qu’on a d’excellents comptables. » Insatisfait de cette réponse, il tenta d’insister. Il se fit chasser par un gardien de sécurité.

Dans un tel contexte, pas surprenant que le titre de Mount Real se soit échangé en bourse à un multiple d’une seule fois ses profits annuels par action. Mais ça, le public l’ignorait, heureux d’encaisser ses intérêts. On ne savait pas que les intérêts ou le capital qu’on leur versait provenaient des investissements de nouveaux poissons que des représentants véreux recrutaient sans cesse.

Mount Real avait même poussé le souci de perfection jusqu’à se doter d’une maison de courtage en valeurs mobilières en bonne et due forme, véritable officine douteuse, pour écouler ses « produits » financiers. Quelle fut la rigueur des inspections effectuées dans cette pitoyable boite par les autorités de l’époque, nul ne le sait.

Par contre, une chose est certaine : les vérificateurs externes, eux, savaient ce qui se passait chez Mount Real. Ils savaient que cette coquille émettait sans prospectus du papier commercial de pacotille. Ils savaient que des commissions élevées étaient versées à des représentants sans scrupules pour « placer » ces obligations. Ils savaient que le modèle d’affaires de notre petit Enron ne tenait pas la route. Ils savaient qu’il est loufoque qu’une société qui prétend faire autant de profits soit constamment en manque de liquidités. Ils savaient qu’il était impossible de vérifier la « valeur » des placements effectués par Mount Real.

Tout ce beau monde invoquera la confidentialité de leur travail professionnel et c’est là que le bât blesse. Une des grandes maisons mondiales de vérification, Deloitte, a démissionné comme vérificateur de Mount Real en 2003, suite à « une divergence d’opinion sur le traitement de certains revenus » dira laconiquement le client! La belle affaire! Veut-on dire par là que cette firme s’était finalement réveillée? Et le bureau qui a pris sa relève viendra-t-il dire qu’il n’a rien vu lui non plus? Après avoir asséné son gigantesque coup de massue (dans l’eau) contre les anciens dirigeants de Mount Real, l’Autorité nous informe qu’elle ne compte pas toucher de si tôt au demi-milliard d’amendes réclamées et que les investisseurs devront se lécher la patte. Si les promoteurs de Mount Real sont trouvés coupables, évidemment que tout ce beau monde se déclarera sans le sou. Pourtant, bénéficiant sans aucun doute du « soutien financier de leur famille », ils pourront rester dans leurs demeures cossues et mener grand train de vie. Peut-être auront-ils même l’outrecuidance de demander l’aide de l’État pour se défendre.

Les investisseurs québécois ont perdu 130 millions dans Norbourg, le même montant dans Mount Real et près d’un demi-milliard dans l’hécatombe Norshield et Dieu sait combien dans Global. Quel autre cataclysme financier faudra-t-il pour qu’il y ait enquête publique? Un milliard? Deux milliards? Le temps le dira.





Copyright © 1998-2008 Groupe TVA inc. - Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Mar 23 Sep - 6:22

Mise à jour: 23/09/2008 04:00
682 chef d'accusations
Mount Real: l'AMF ne sait pas où est allé l'argent


Alain Bisson
Le Journal de Montréal
L’Autorité des marchés financiers (AMF) veut puiser très profondément dans les poches de cinq ex-dirigeants de Mount Real, contre qui elle réclame des amendes records qui dépassent le demi-milliard de dollars et des peines d’emprisonnement pour 324 des 682 chefs d’accusation déposés ces jours-ci en Cour du Québec.

Près de 1 600 investisseurs ont perdu 130 M$ dans le scandale financier qui s’est échelonné de 1987 à 2005, rappelle l’AMF dans un communiqué émis hier.

« L’enquête révèle que les dirigeants de Mount Real auraient mis en place une supercherie élaborée portant notamment sur la mise en place de transactions fictives ayant eu comme conséquence d’améliorer de façon significative l’image de la situation financière de l’entreprise et ainsi tromper le public », écrit l’organisme réglementaire.

Les cinq personnes visées par les accusations sont le grand manitou de l’arnaque alléguée, Lino P. Matteo (308 chefs), le no 2 de la société à compter de 2004, Paul D’Andrea (135 chefs), Laurence Henry (103 chefs), Joseph Pettinicchio (70 chefs) et Andris Spura (66 chefs).

L’AMF leur reproche d’avoir aidé Mount Real à offrir des placements illégaux au

Québec et d’avoir fourni de l’information fausse et trompeuse aux investisseurs et aux autorités réglementaires.

Jean Saint-Gelais, président-directeur général de l’AMF, a dit en entrevue que le niveau de sophistication de l’affaire Norbourg est « de la petite bière » par rapport à celui du scandale Mount Real.

« Le stratagème était très complexe, prémédité et planifié », a-t-il déclaré.

Une myriade de sociétés

M. Saint-Gelais a donné pour exemple les 120 sociétés créées autour de Mount Real et qui avaient pour but de faire perdre la trace de l’argent, a-t-il dit.

De fait, l’AMF n’a pas réussi à savoir où se sont retrouvés en bout de ligne les 130 M$ des investisseurs, malgré le travail des 6 enquêteurs affectés au dossier, lesquels ont épluché 375 boîtes d’archives et 1,5 million de documents.

Jean Saint-Gelais concède que les chances sont minces d’obtenir chacun des 551 millions de dollars réclamés aux 5 ex-dirigeants de Mount Real mais il estime que les amendes prévues par la loi ont aussi valeur de symbole.

« Les crimes économiques sont graves et dommageables pour les investisseurs et la société en général. Ils doivent être sanctionnés comme tel, avec toute la sévérité nécessaire », a-t-il soumis.

Mount Real est en faillite et sous la tutelle d’un administrateur provisoire désigné par le gouvernement du Québec depuis novembre 2005. La Cour du Québec n’a pas encore déterminé quand les procès du quintet auront lieu.

abisson@journalmtl.com





Copyright © 1998-2008 Groupe TVA inc. - Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Lun 22 Sep - 19:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Dim 13 Jan - 9:02

Scandale Mount Real : une troisième condamnation
11 janvier 2008
Au tour du pseudo-conseiller Christophe Balayer de subir les foudres du tribunal dans l’affaire Mount Real, où 1 600 investisseurs ont perdu 140 millions de dollars. Cet individu vient d’écoper d’une amende de 34 000 $ plus 2 500 $ de frais pour avoir :

* Aidé Mount Real Acceptance Corporation à vendre des billets de dépôt sans avoir de prospectus en bonne et due forme.

* Agi à titre de courtier ou conseiller sans être inscrit auprès de l’Autorité des marchés financiers.

* Fourni de l'information fausse ou trompeuse à propos d'une opération sur titre.

Christophe Balayer faisait face à 10 chefs d’accusation. Il a plaidé coupable à tous ceux-ci.




Rappelons que les premières condamnations sont tombées le 1er novembre dernier. Victor Lacroix et Armando Ferruci ont alors été condamnés à payer 444 000 $ d’amendes, soit 156 000 $ pour Lacroix et 288 000 $ pour Ferruci.

Balayer, Lacroix et Ferruci ne sont pas les seuls à avoir été épinglés par les autorités. On attend des nouvelles du tribunal concernant Laraine Lyttle, Guy Prescott, Enrico Bruni, William Marston, René Proteau, Anthony Cappellano, Yves Mechaka, Fayza Rifai, Éric Couture, Roberto Milzi, Sylvie St-Denis, Carole Dorion, Luigi Muro, Yves Tardif, Marc-André Froment, Nick Mylonakis, Francesco Iacono et Antonella Niro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico



Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Ven 9 Nov - 9:25

Diable que c'est payant d'être fraudeur!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mauvais message de la Justice, un autre!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Jeu 8 Nov - 20:53

Mount Real: Victor Lacroix et Armando Ferruci coupables

1 novembre 2007 - 12h10

LaPresseAffaires.com

Michel Munger




L'Autorité des marchés financiers remporte une victoire dans le dossier Mount Real, annonçant qu'elle a obtenu un verdict de culpabilité et des amendes pour Victor Lacroix et Armando Ferruci.

Les deux hommes sont déclarés coupables par la juge Nathalie Duperron-Roy, de la Cour du Québec (district de Laval), d'avoir aidé Mount Real à faire des placements sans prospectus valide.

Aussi, ils ont violé la Loi sur les valeurs mobilières d'une autre façon, soit en agissant à titre de courtier ou conseiller sans être inscrit auprès de l'AMF.

M. Lacroix (26 chefs d'accusation) écope d'une amende de 156 000 $ plus les frais et M. Ferruci (48 chefs) devra payer 288 000 $ plus les frais.

Les amendes représentent le double des pénalités requises par la loi.

Rappelons que 1600 investisseurs ont été floués par Mount Real pour 140 M$. un scandale financier qui a éclaté en 2005, la même année que celui de Norbourg.

Au total, l'AMF a porté 619 chefs d'accusation contre 24 personnes le 24 janvier dernier dans cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Dim 4 Nov - 11:53

Scandale Mount Real : la ronde des condamnations commence
01 novembre 2007
Les premières condamnations viennent d’être prononcées en marge du scandale Mount Real, au cours duquel 1 600 investisseurs ont perdu 140 millions de dollars.

La Cour du Québec a déclaré les pseudo-conseillers Victor Lacroix et Armando Ferruci coupables des 74 chefs d’accusation portés contre eux par l’Autorité des marchés financiers (AMF) en janvier dernier. Ils ont été condamnés à payer 444 000 $ d’amendes, soit 156 000 $ pour Victor Lacroix et 288 000 $ pour Armando Ferruci.

Victor Lacroix est sans lien de parenté avec Vincent Lacroix, ex-pdg de Norbourg.


Lacroix et Ferruci ont agi à titre de courtier ou de conseiller sans être inscrits auprès de l’AMF. En outre, ils ont aidé Mount Real Corporation et ses nombreuses sociétés affiliées à vendre des billets sans avoir établi un prospectus visé par la loi.

L’AMF souligne que le montant des amendes imposées à Lacroix et à Ferruci représentent le double du minimum requis par la loi.

Lacroix et Ferruci ne sont pas les seuls à avoir été épinglés par l’AMF. On attend des nouvelles du tribunal concernant Christophe Balayer, Laraine Lyttle, Guy Prescott, Enrico Bruni, William Marston, René Proteau, Anthony Cappellano, Yves Mechaka, Fayza Rifai, Éric Couture, Roberto Milzi, Sylvie St-Denis, Carole Dorion, Luigi Muro, Yves Tardif, Marc-André Froment, Nick Mylonakis, Francesco Iacono et Antonella Niro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Jeu 1 Nov - 15:33

Dossier Mount Real


Victor Lacroix et Armando Ferruci déclarés coupables


1 novembre 2007


Par Pierre Picard


Le juge Duperron-Roy de la Cour du Québec vient de déclarer Victor Lacroix et Armando Ferruci coupables des 26 et 48 chefs d'accusation, portés contre eux par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Le juge les a condamnés à payer respectivement des amendes de 156 000$ et de 288 888$, représentant le double des amendes minimales requises par la Loi, plus les frais.

Rappelons que Victor Lacroix faisait face à 26 chefs d'accusation pour avoir contrevenu à la Loi sur les valeurs mobilières en aidant, par acte ou omission, Mount Real Acceptance Corporation, à procéder au placement d'une forme d'investissement soumise à la Loi, à savoir des billets à l'ordre de sociétés, sans avoir établi un prospectus soumis au visa de l'organisme d'encadrement des marchés financiers.

Il a aussi contrevenu à la loi en agissant à titre de courtier ou conseiller sans être inscrit.

Quant à Armando Ferruci, ce dernier faisait face à 48 chefs d'accusation pour avoir contrevenu à la Loi en aidant, par acte ou omission, Mount Real Acceptance Corporation et Mount Real Financial Corporation à procéder au placement d'une forme d'investissement soumise à la Loi, à savoir des billets à l'ordre de sociétés, sans avoir établi un prospectus soumis au visa de l'organisme d'encadrement des marchés financiers.

On lui reproche aussi d’avoir agi à titre de courtier ou conseiller sans être inscrit.

Le 24 janvier dernier, l'Autorité avait porté 619 chefs d'infractions contre 24 individus ayant agi à différents niveaux dans le dossier de Mount Real Corporation et ses filiales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luckyll



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: ??????   Lun 13 Aoû - 16:33

Est-ce que quelqu'un pourrait m'indiquer s'il existe un site d'échange comme celui-ci pour Mount Real, Real Vest, Iforum et cie...?
Pénible de devoir faire tout tout seul...lolll
Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Lun 18 Juin - 21:13

Blogue

Plus gros que Norbourg?

Oui il y a eu plus gros. L'AMF vient de faire une grosse prise. 24 personnes accusées, mais 140 millions de volatilisées. Bizarre, cette histoire a fait moins de bruit que la série financière de l'an passé : "Le code DaVincent". L'AMF a rendu publiques les accusations dans ce qui est désormais appelé l'affaire MountReal.

Ce qu'il y a d'hallucinant dans cette histoire, c'est qu'avec des noms sans histoire et sans background comme MountReal et Iforum ,ils vendaient des certificats de placement garanti offrant du 9, 10 et même du 12 %.
Quand le marché offre au plus du 3%, c'est certain qu'il faut se méfier, mais, bon. Plusieurs ne l'ont pas fait. Ce qui m'horripile dans cette affaire de crosse professionnelle, c'est que l'on proposait aux mêmes clients de cacher du fric à l'impôt en l'envoyant aux Bahamas dans Norshield. Coudonc, nous autres on se fait donc ben fourrer avec les mots en NOR...Tel, ...Bourg,...Shield....?

Ainsi souvent, les clients se sont fait avoir pas une mais 2 fois pour des économies de toute une vie. Les filous sont maintenant connus, cliquez ici: AMF, et vous y lirez le communiqué de presse et les noms de 24 individus qui ont proposé sans rire ces arnaques de premier ordre. Encore un couplet pour la toune de RBO durant le Bye Bye: Grand champion international de crosse!

Publié par Fabien Major le mercredi 24 janvier 2007 à 22H12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luckyll



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: ...   Ven 8 Juin - 11:40

Soyez sans inquiétude...pas de découragement...et en plus je détiens la liste de tous les gens floués par Mount Real/Real Vest et Iforum... Le seul hic: Appeler 1600 personnes pour un regroupement, c'est un travail de moine....
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Ven 8 Juin - 7:30

Je connais une personne qui est dans Mountreal dans mon coin, je vais lui donner votre site. Le problème avec ces scandales est qu'il est très difficile de se regrouper. Si vous avez parcouru le site du forum vous remarquerez que malgré ce scandale nous avons un lacroix qui est très médiatisé, ce qui nous donne de l'aide au niveau des médias et être renseigné car sans eux nous serions encore à attendre une brochure de l'AMF passée date. Nous avons également la chance d'avoir des gens très au courant de Norbourg pour avoir la gentillesse de nous donner beaucoup d'informations et d'échanger. Il y en a également qui font des démarches personnelles en écrivant à leurs débutés, les médias et etc...

Il ne faut pas lacher et ne pas vous décourager....

Bonne chance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luckyll



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Réponse   Jeu 7 Juin - 22:36

Ma mère s'est fait avoir par eux... Je monte actuellement son dossier et j'ai franchi d'importantes étapes sur son dossier d'indemnisation...cependant, je crois qu'effort collectif sera souhaitable pour tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   Jeu 7 Juin - 20:31

Faite vous parti des investisseurs Mountreal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luckyll



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Mount Real/Real Vest/IForum   Jeu 7 Juin - 17:56

Je sais que cela peut paraitre bizarre d'afficher sur ce blog, cependant les canaux de communications semblent très peu articulés dans le dossier Mount Real/Real Vest/Iforum... à cet égard, j'ai ouvert un blog pour des échanges entre victimes de ces énergumènes similaires à Norbourg: L'adresse de ma page perso: http://lucjlachapelle.spaces.live.com/
Voir le blog "Mount Real"...en espérant accroitre les informations pour trouver des pistes d'indemnisations.
Merci de votre compréhension
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mount Real/Real Vest/IForum   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mount Real/Real Vest/IForum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Real Solution By: Theodore Butler
» Unlimited-earn - Unlimited-earn.net
» Invest 4 Real - invest4real.net
» Pro-Earn - pro-earn.com
» Madame Tussaud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scandale Norbourg :: Scandale Norbourg-
Sauter vers: