Scandale Norbourg

Échanges sur le scandale Norbourg
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le Offshore et paradis fiscal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: le Offshore et paradis fiscal   Ven 26 Jan - 12:11

Merci ''Sage''





Martin Tremblay, Norshield et Cinar avaient la même banque

26 janvier 2007 - 07h12

La Presse

Francis Vailles




Norshield, Cinar et Martin Tremblay ont trois points en commun. Ils ont brassé des affaires aux Bahamas, ils ont été au centre de scandales financiers et ils ont partagé la même institution financière, la Banque Royale.

C'est la Banque Royale qui a reçu les 122 millions de dollars américains transférés par les dirigeants de Cinar aux Bahamas, entre 1998 et 2000. C'est aussi à la Banque Royale qu'a été saisi l'un des trois comptes bancaires de Martin Tremblay et sa firme Dominion Investments, aux Bahamas.

La Banque Royale était également l'une des principales institutions de Norshield International, dont les locaux d'origine, aux Bahamas, étaient dans le bâtiment adjacent de la Banque.

Comment expliquer cette présence de la Banque Royale, principale institution bancaire au Canada? La Presse Affaires a interviewé le porte-parole de la Banque Royale, Raymond Chouinard.

Q: La Presse Affaires : La banque a-t-elle des règles de vérification plus souples?

R: Raymond Chouinard : Nous avons des normes de contrôle très strictes. Si nous détectons quoi que ce soit d'irrégulier, nous intervenons immédiatement, faisons enquête et allons nous-mêmes transmettre l'information à la police ou aux autorités réglementaires.

Q: L'affaire Cinar aux Bahamas a été révélée au grand jour en mars 2000 et Norshield avait été mentionnée dans les médias. Or, la Banque a continué d'être l'une des principales institutions de Norshield après. Pourquoi?

R: Je ne peux pas répondre à des questions précises car le dossier est encore devant les instances réglementaires et pour des raisons de confidentialité. Cependant, une chose est très claire: avant d'accueillir un nouveau client, nous faisons un examen rigoureux de l'identité du client et nous tentons de découvrir ses intentions. Par exemple, on va exiger d'un déposant qu'il nous fasse une déclaration de provenance des fonds.

Q: Depuis longtemps?

R: Cette déclaration existe depuis une douzaine d'année dans la réglementation canadienne, mais nous le faisions avant. S'il se pose un doute, on a pas d'autres choix que de refuser d'exécuter la transaction. On examine même la planification fiscale du client afin de s'assurer que la législation fiscale du pays s'applique.

Q: Hier, quelqu'un a déposé sur mon bureau le résumé d'enquête de Revenu Canada sur Nick Rizutto, de la mafia. Rizutto avait des comptes de courtage chez RBC Dominion Securities, filiale de la Banque Royale. Comment la banque peut être justifié d'accepter un tel client?

R: Je ne m'explique pas pourquoi. Lorsqu'on accueille un nouveau client, on vérifie au-delà de ce que le client nous dit. On vérifie qui sont ses conseillers. On va parler à ses comptables et avocats, la plupart du temps. Il y a un manque de concordance entre ces principes et votre question, mais je ne saurais être en mesure de vous répondre davantage.

Q: Aux Bahamas, un Canadien qui cache de l'argent au fisc n'est pas dans l'illégalité, car il n'y a pas d'impôts là-bas. Comment gérez-vous cette situation avec vos clients?

R: Lorsque nos clients placent des fonds dans des centres financiers offshore, ils sont informés de leurs droits et devoirs face au fisc. On fait de même avec nos clients à l'étranger.

Q: Vous faites porter le fardeau à vos clients, en quelque sorte?

R: Nous ne sommes pas les comptables de nos clients. Du moment que les transactions respectent les lois du pays, on est conformes. Dans certains cas, lorsqu'il s'agit de clients canadiens, on va aussi s'assurer que s'il y a des obligations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico



Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: le Offshore et paradis fiscal   Ven 26 Jan - 10:44

YEEEEEEEEEEEEES!!!!!!!!!!!!!!!!! Croisons les doigts et prions le ti-Jésus!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sage



Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: le Offshore et paradis fiscal   Ven 26 Jan - 10:28

bonjour aux investisseurs,
enfin un journaliste, Francis Vailles, du quotidien LaPresse lève le voile
sur le dossier Offshore.
1)Quand le soleil attire les riches.
2)Martin Tremblay, Norhield et Cinar avaient la même banque.
Les deux articles en date du 26 janvier 2007 dans la section
LA PRESSE AFFAIRES.
La suite dans l'édition de fin de semaine.
Peut-être retrouverons-nous le 600,000 de Norbourg confié à Dominions
Investments?
Peut-être retrouverons-nous le 4 millions détournés de Norbourg
International par VL dans un fonds commun des Bahamas?
Qui sait?
sage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le Offshore et paradis fiscal   

Revenir en haut Aller en bas
 
le Offshore et paradis fiscal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déclaration fiscal
» Le choix du régime fiscal important mesdames !!!
» Offshore Trading Funds
» Période fiscal à partir d'une date donnée
» Quelle formation pour de l'offshore?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scandale Norbourg :: Scandale Norbourg-
Sauter vers: