Scandale Norbourg

Échanges sur le scandale Norbourg
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Corus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Ven 27 Juin - 5:47

National | Vendredi 27 jun 2008 | 04:42
Affaire Norbourg : un autre employé de l'OACI impliqué Imprimer



(Corus Nouvelles)- Un autre employé de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) est impliqué dans l'affaire Norbourg.
Selon La Presse, l'informaticien Félicien Souka, arrêté la semaine dernière lors de l'opération de la GRC, était lui aussi employé par l'OACI, tout comme Jean Renaud, également accusé dans cette affaire.

L'OACI a mandaté la Gendarmerie Royale du Canada et lancé une enquête criminalistique car Félicien Souka aurait été familier avec tout le système informatique qui gérait les finances et la comptabilité de l'OACI.

À la demande de Vincent Lacroix, Souka aurait élaboré un logiciel qui falsifiait les documents financiers et maquillait les sorties de fonds.

Sébastien Goulet / Corus Nouvelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mer 12 Déc - 12:19

http://www.corusnouvelles.com/nouvelle-vincent_lacroix_attente_sentence-602592-2.html#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mar 11 Déc - 22:20

Jean St-Gelais réclame une sentence exemplaire pour Vincent Lacroix »

LA PRESSE CANADIENNE

MONTREAL - Dénonçant le mépris envers les institutions et les investisseurs et l'absence totale de remords de Vincent Lacroix, le président-directeur général de l'Autorité des marchés financiers, Jean St-Gelais, a réclamé une peine exemplaire pour celui-ci.
M. St-Gelais a fait valoir que ce scandale sans précédent méritait une sentence sans précédent.

Le président de l'AMF s'est dit satisfait du verdict de culpabilité aux 51 accusations portées contre Lacroix.

Quant à la possibilité d'intenter de nouvelles poursuites pénales contre d'autres acteurs mêlés au scandale, M. St-Gelais a rappelé que la Gendarmerie royale du Canada poursuit son enquête criminelle et que l'AMF ne poserait aucun geste avant que les policiers fédéraux n'aient décidé, de leur côté, de la suite des événements.

M. St-Gelais n'a pas voulu commenter, non plus, sur les nouveaux pouvoirs que prévoit lui accorder Québec afin de lui permettre d'agir plus rapidement pour éviter des situations comme celle de Norbourg, préférant attendre l'annonce à ce sujet de la ministre des Finances, Monique Jérôme-Forget.

Il a cependant indiqué que tout le monde regrettait de ne pas avoir agi plus tôt dans ce dossier et a précisé que l'AMF avait mis en place de nombreuses mesures et ajouté du personnel pour intensifier les efforts de prévention.

Toutefois, bien qu'il ait assuré que l'AMF fera tout en son pouvoir pour prévenir la répétition de telles fraudes dans l'avenir, il a reconnu qu'on ne pourrait jamais mettre sur pied un système entièrement à l'épreuve des fraudeurs.

Jean St-Gelais a ajouté que la priorité de l'Autorité des marchés financiers était désormais de tout mettre en oeuvre pour que les investisseurs récupèrent le plus rapidement possible le maximum d'argent perdu dans la fraude.

Faisant une nouvelle fois le décompte des sommes perdues et récupérées, M. St-Gelais a rappelé que seulement 75 millions $ avaient été retrouvés sur les 205 millions $ qui se trouvaient aux livres des différentes entités du groupe Norbourg, pour une perte globale de 130 millions $.

De cette perte, 11 millions $ avaient été récupérés de la faillite de Vincent Lacroix, un autre 3,3 millions $ avaient été obtenus des compagnies de l'accusé, 31 millions $ avaient été versés à partir du fonds de compensation de l'AMF et 6 millions $ avaient été récupérés par Revenu Québec, pour une perte nette totale de près de 79 millions $.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mar 11 Déc - 22:18

Économie
11 décembre 2007

Économie | Mardi 11 déc 2007 | 17:34
Le cousin de Vincent Lacroix est susceptible d'être poursuivi par l'AMF
Par Rollande Parent, LA PRESSE CANADIENNE Imprimer



MONTREAL - Le verdict de culpabilité rendu à l'encontre de Vincent Lacroix ne constitue peut-être pas le dernier mot de l'AMF dans le dossier Norbourg.
David Simoneau et Félicien Souka, tous deux étroitement associés à Lacroix, sont susceptibles de faire l'objet de poursuites pour leur complicité relativement aux violations de la Loi sur les valeurs mobilières.

Dans son jugement de 67 pages, le juge Claude Leblond de la Cour du Québec parle abondamment de Simoneau, le cousin de Vincent Lacroix, et de l'informaticien Félicien Souka, l'auteur de faux rapports sur les sommes présentes dans les fonds et sur les entrées d'argent en provenance d'investisseurs.

A l'égard de Simoneau, le juge écrit qu'il est l'auteur de plusieurs retraits irréguliers. "Dans le cas de David Simoneau, l'autre personne habilitée à faire des retraits, il y en a 55 (pour un total de 35 millions $) pour lesquels la demande de retrait porte son nom."

Deux de ses retraits faits en janvier et mai 2004 par David Simoneau pour un total de 4 millions $ ont servi à acheter la société Capital Teraxis devenue par la suite Fonds Evolution.

Pour ce qui est de Félicien Souka, il faisait parvenir à David Simoneau des courriels comportant de faux rapports mensuels Northern Trust qui alimentaient toute la comptabilité des fonds.

Curieusement, le nom de Souka n'apparaissait sur aucun organigramme, de signaler le magistrat.

Pour services rendus par le biais de la compagnie Polymorphe, située à La Prairie, son propriétaire Souka a reçu de Vincent Lacroix la somme de 102 000 $.

Pour des raisons inconnues, il a reçu en outre quelque 202 000 $, durant la période de 2002 à 2005, dont le tiers provenait du compte personnel de Vincent Lacroix et une autre portion d'un compte fantôme de Vincent Lacroix. Souka travaillait dans un immeuble appartenant à Lacroix, à Candiac.

En fin de jugement, le juge Leblond pointe Lacroix, mais vraisemblablement Souka et Simoneau, notamment.

"Les éléments de preuve permettent de conclure hors de tout doute raisonnable que Vincent Lacroix a été impliqué au plus haut niveau dans les retraits irréguliers et le stratagème mis en place pour les camoufler. Même s'il n'était pas le seul à avoir participé au stratagème, il en contrôlait, en toute connaissance de cause, les éléments déterminants", a écrit le juge.

Reste à voir ce que fera l'AMF à l'égard du duo Simoneau-Souka.

"L'AMF peut poursuivre des dirigeants, administrateurs et employés qui, par leur complicité, ont fait en sorte qu'il y a eu violation de la Loi sur les valeurs mobilières", a indiqué en fin de journée le porte-parole de l'AMF, Frédéric Alberro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mar 11 Déc - 17:12

www.corusnouvelles.com


Économie
11 décembre 2007

Économie | Mardi 11 déc 2007 | 15:04
Le juge Leblond s'est montré à l'aise dans les dédales des valeurs mobilières
Par Rollande Parent, LA PRESSE CANADIENNE Imprimer



MONTREAL - Le juge Claude Leblond, qui a présidé le procès pénal de Vincent Lacroix, est une recrue assez récente à la Cour du Québec, ce qui ne l'a pas empêché de démontrer une agilité hors du commun dans les sentiers techniques des valeurs mobilières que lui a fait emprunter l'Autorité des marchés financiers (AMF).
Non seulement suivait-il avec vivacité les exposés pointus, mais il lui arrivait de dépister des omissions ou de petites erreurs dans les informations fournies.

Au moment de la plaidoirie finale de l'AMF, le magistrat possédait l'ensemble de la preuve sur le bout des doigts. Sans consulter ses notes, il pouvait donner le numéro des pièces ou indiquer l'endroit où l'information recherchée était susceptible de se trouver.

Cette maîtrise n'a pas échappé aux journalistes et aux représentants des institutions financières qui, pendant 49 jours, ont suivi assidûment le procès dans la salle d'audiences 5.12, où les horaires étaient fidèlement respectés.

Agé de 57 ans et nommé juge à la Cour du Québec en décembre 2004, Claude Leblond est peu connu des habitués du palais de justice de Montréal. Il a étudié, enseigné et fait carrière à Sherbrooke. A compter de 1974 et jusqu'à sa nomination, il a été à la fois responsable du bureau de la section criminelle au Centre communautaire juridique de l'Estrie et avocat spécialisé en droit criminel à cet endroit.

Il est membre fondateur de l'Association québécoise des avocats et avocates de la défense et également de celle de Sherbrooke.

A l'Université de Sherbrooke, il a enseigné la preuve pénale puis la procédure criminelle au baccalauréat en droit. A compter de 1995, il fut responsable du secteur Droit pénal à l'Ecole du Barreau du Québec où il avait agi comme professeur de droit criminel.

Avant d'amorcer le procès proprement dit de Vincent Lacroix, le juge Leblond avait eu à examiner la requête voulant que l'Etat paie l'avocat de Lacroix, ce qui l'avait amené à évaluer ses avoirs - ainsi que ceux de sa conjointe et des membres de sa famille - pour constater qu'ils avaient bien profité des largesses de Lacroix aux beaux jours de Norbourg et surtout dans les mois avant la débandade.

Il a également noté le transfert de 2 millions $ fait par Lacroix dans une fiducie familiale aux Bahamas, qui ont servi à l'achat d'actions, en juin 2005, deux mois avant les perquisitions chez Norbourg.

Ces deux éléments et quelques autres l'ont amené à conclure que "les dépenses familiales dépassent les revenus familiaux, ce qui laisse inférer un accès à des liquidités".

Le juge a en outre indiqué avoir constaté que le couple Lacroix n'avait pas cherché à se départir de ses immeubles et biens meubles afin de diminuer les dépenses familiales et commencer à amasser l'argent pour le procès pénal. Au contraire, "le couple cherche à acquérir une auberge et à dépenser à un rythme au-dessus de ses supposés moyens, et ce, durant la période de mai 2006 à janvier 2007, alors que M. Lacroix a reçu les constats d'infraction en mars 2006".

Le magistrat venait de clore judiciairement le bec de Vincent Lacroix, qui, on l'a vu au cours du procès, s'est abondamment plaint de sa difficulté de faire face seul à l'AMF, sans l'aide d'un avocat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Lun 10 Déc - 13:37

www.corusnouvelles.com


National
10 décembre 2007

National | Lundi 10 déc 2007 | 11:04
Un Noël derrière les barreaux pour Vincent Lacroix? Imprimer



(INFO690) - Les victimes du scandale Norbourg ne souhaitent rien de moins qu'un Noël derrière les barreaux pour Vincent Lacroix.
Le sort de l'ex-financier sera connu demain.

Ce verdict n'aura cependant que l'effet d'un baume sur les victimes de scandale, qui, faut-il le rappeler, s'est déroulé sous le nez des autorités.

Toutes les victimes avaient placé leurs économies dans les fonds Évolutions, gérés par la Caisse de dépôt et placement, puis vendus en 2003-2004 à Norbourg.

Malgré les sommes perdus, les victimes ne seront pas indemnisées par l'Autorité des marchés financiers.

Seules celles qui ont subi une fraude lors de la distribution des produits et services financiers Norbourg l'ont été.

Ce qui représente seulement 925 personnes sur 9200.

Parions que ces victimes attendent avec impatience le verdict de demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Ven 7 Déc - 12:25

www.corusnouvelles.com


Montréal
07 décembre 2007

Montréal | Vendredi 07 déc 2007 | 10:31
Deux procès retentissants connaîtront leur dénouement la semaine prochaine Imprimer



(INFO690) - D'abord, l'ancien magnat de la presse, Conrad Black, recevra sa sentence lundi en Cour fédérale du district nord de l'Illinois, à Chicago.
M. Black et ses trois co-accusés ont déjà été reconnus coupables, le 13 juillet, d'avoir détourné 60 millions $ américains lors de la vente d'actifs d'Hollinger.

Par ailleurs, ici à Montréal, le juge Claude Leblond, de la Cour du Québec, décidera du sort de Vincent Lacroix.

Dans son cas, le suspense est à peu près nul. Non seulement Lacroix a-t-il renoncé à se défendre, mais il s'est incriminé en cour.

Rappelons que le président déchu de Norbourg fait face à 51 chefs d'accusation pour avoir dévalisé les comptes de quelque 9200 petits investisseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Ven 31 Aoû - 8:02

National | Vendredi 31 aoû 2007 | 06:59
Norbourg : le procès de Vincent Lacroix reprendra la semaine prochaine Imprimer



(INFO690) - C'est mercredi prochain qu'aura lieu la reprise du procès de Vincent Lacroix. Rappelons qu'il fait face à 51 chefs d'accusation en vertu de la Loi sur les valeurs mobilières, devant la Cour du Québec.
Il est notamment accusé d'avoir manipulé la valeur des fonds communs dont la société faisait la promotion et la vente et d'avoir fourni à l'Autorité des marchés financiers, l'AMF, et donc aux investisseurs, de l'information fausse et trompeuse. Pour chacun des 51 chefs d'accusation, il est passible de 5 ans moins un jour de prison et d'amendes de 5 millions $.

Le Journal de Montréal signale que la poursuite entend faire entendre une trentaine de nouveaux témoins à compter du 5 septembre prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mer 23 Mai - 8:28

Économie
23 mai 2007


Économie | Mercredi 23 mai 2007 | 07:09
Norbourg : une vie princière pour Vincent Lacroix Imprimer



(INFO690) - L'ancien dirigeant de Norbourg, Vincent Lacroix, a vécu comme un prince avant que ses présumées magouilles ne soient dévoilées au grand jour.
C'est ce que révèlent les documents déposés hier par l'Autorité des marchés financiers au procès de l'ancien homme d'affaires.

Lacroix se serait fait creusé une piscine pour sa résidence de Candiac pour près de 31 000 $, et aurait fait l'acquisition d'un quai flottant au montant 20 000 $ pour sa maison du lac Memphrémagog.

C'est sans compter les dépenses de 30 000 $ chez Birks pour un cadeau de Noël, celles de 107 000 $ chez Magog Marine, 72 000 $ chez prestige Lexus et 62 500 $ chez Park Avenue BMW. Tout ça, à l'aide de l'argent des investisseurs de Norbourg!

Une partie de l'argent aurait aussi été détourné vers l'entourage de Norbourg pour des raisons que l'on ignore toujours :

— 600 000 $ à l'oncle de Vincent Lacroix, Robert Simoneau,
— 200 000 $ au démarcheur Éric Streel,
— 176 000 $ à l'ancien candidat libéral Michel Fragasso,
— 150 000 $ à l'ancien agent secret du SPVM, Jean Belval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Ven 18 Mai - 16:02

www.corusnouvelles.com



Économie
18 mai 2007








Économie | Vendredi 18 mai 2007 | 14:33


Le juge se montre intrigué par Northern Trust en regard des fonds Norbourg






[url=javascript:imprimer();]Imprimer[/url]

MONTREAL (PC) - Le juge Claude Leblond qui préside le procès pénal de Vincent Lacroix, intenté par l'Autorité des marchés financiers (AMF), s'est à nouveau montré fort intrigué, vendredi, par l'absence apparente de réactions de la part de Northern Trust, le gardien des valeurs des Fonds Norbourg et Evolution, en regard des rapports financiers que lui transmettait Norbourg.
Au cinquième jour du procès de Vincent Lacroix, ancien président de Norbourg, le juge a voulu savoir si les rapports de situation sur la valeur supposée des actifs de Norbourg étaient bien acheminés à Northern Trust.

En regard de la preuve documentaire préparée par le juricomptable François Filion, à la demande de l'AMF, il saute aux yeux que les rapports de Northern Trust sur l'encaisse des fonds différaient grandement de ceux que lui acheminait Norbourg.

Quand le scandale a éclaté, en août 2005, les rapports rédigés par Félicien Souka, de Norbourg, et transmis à Northern Trust, établissaient la valeur totale des fonds Norbourg à 205 millions $, comparativement aux 75 millions $ apparaissant dans le rapport du gardien des valeurs.

M. Filion a fait valoir que tandis que les données de Northern Trust situaient «la valeur réelle du rendement» des fonds en question, celles émanant de Norbourg leur attribuaient «une valeur factice». Autre distinction, signalée par l'expert, les retraits irréguliers pratiqués par Norbourg «étaient cachés par sa comptabilité». Ils n'étaient donc pas comptabilisés.

Pour étayer sa preuve, M. Filion a profité des informations contenues sur des disquettes informatiques retrouvées chez Norbourg au moment des perquisitions. Il en a conclu que Félicien Souka produisait ses rapports sur des formulaires semblables à ceux utilisés par Northern Trust.

Dans une déclaration écrite de l'Équipe intégrée de la police des marchés financiers, Souka est présenté comme un employé de Norbourg International, qui travaille à Candiac sur la Rive-Sud de Montréal, dans une propriété de Lacroix. Son travail visait à cacher aux investisseurs que les fonds Norbourg et Evolution étaient en train d'être vidés de leur contenu au profit de Vincent Lacroix et de ses sociétés.

L'AMF a intenté un procès à Lacroix pour 51 infractions à la Loi sur les valeurs mobilières, pour avoir notamment fourni de fausses informations et avoir utilisé diverses manoeuvres pour spolier des investisseurs. On estime que 9200 investisseurs ont été lésés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Lun 14 Mai - 19:47

www.corusnouvelles.com


National
14 mai 2007


National | Lundi 14 mai 2007 | 18:59
Vingt-sept comptes bancaires ont servi de véhicules à Vincent Lacroix Imprimer



MONTREAL (PC) - Au premier jour du procès de Vincent Lacroix, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a identifié lundi neuf sociétés créées et utilisées par celui-ci pour faire transiter l'argent des Fonds Norbourg et Évolution qui se retrouvait ensuite dans 27 comptes bancaires détenus par Lacroix dans des succursales des banques de Montréal, Nationale, Royale et de la Caisse Desjardins.
L'AMF estime que Lacroix a ainsi détourné 130 millions $ des 205 millions $ des Fonds Norbourg, frustrant ainsi quelque 8000 personnes.

Maintenant que les véhicules de transit ont été identifiés, Me Éric Downs, de l'AMF, procédera à l'analyse de chacune des transactions faites par Lacroix. Il reviendra au témoin François Filion, juricomptable qui a enquêté pour le compte de l'AMF, de fournir les preuves que Vincent Lacroix a bel et bien enfreint à 51 reprises la Loi sur les valeurs mobilières du Québec, soit par des manoeuvres pour influer sur le cours des valeurs à son profit, soit par des informations fausses ou trompeuses transmises à l'AMF.

Des milliers d'heures de travail ont été nécessaires aux dix enquêteurs de l'équipe dirigée par M. Filion. Il a fallu notamment obtenir des quatre institutions financières tous les chèques et bordereaux de dépôt reliés aux 27 comptes bancaires de Lacroix, depuis l'an 2000, ainsi que les documents d'entrée et de sortie de fonds faites auprès du gardien des valeurs de Norbourg, la Northern Trust.

Le juricomptable a promis au juge Claude Leblond, de la Cour du Québec, qu'il allait trouver dans son rapport de près de 300 pages l'ensemble du parcours des fonds : le passage des Fonds Norbourg et Évolution à une société de transit, le nom des gens à qui l'argent était destiné et l'utilisation qui en a été faite. Cet exercice a été mené pour tous les retraits d'argent, «les retraits réguliers comme les frauduleux», a précisé M. Filion.

En outre, pas moins de 75 personnes ont été interrogées dans le cadre de l'enquête de l'AMF, dont «12 témoins clés»», a dit M. Filion. La plupart ont signé une déclaration, a-t-il ajouté.

Afin d'établir la culpabilité de Vincent Lacroix à chacun des 51 chefs d'accusation, l'équipe du juricomptable a préparé 69 cahiers, soit plus d'un cahier par chef d'accusation.

François Filion n'en est pas à sa première prestation devant le tribunal. Il a notamment agi à titre d'expert dans le cadre de la commission d'enquête sur la Gaspésia.

Pour ce qui est de Vincent Lacroix, le procès s'annonce ardu pour lui. Comme les 51 infractions qui lui sont reprochées le sont en vertu de la Loi sur les valeurs mobilières du Québec, l'intention coupable de Lacroix est présumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Ven 11 Mai - 21:27

National | Vendredi 11 mai 2007 | 06:48
Norbourg : le procès de Vincent Lacroix débutera lundi » Options Envoyer
Imprimer
» Taille du texte

(INFO690) - Le procès de Vincent Lacroix pour fraude et manipulation de documents commencera lundi.
La dernière requête de l'ancien président de Norbourg, qui en retardait le début, a été rejetée hier par le juge Claude Leblond de la Cour du Québec.

Cette requête portait sur la validité des mandats de perquisition que les policiers ont obtenus le 25 août 2005 à Montréal, à Québec et en Estrie.

Vincent Lacroix soutenait que les mandats étaient illégaux, puisqu'ils avaient été obtenus sur la foi de fausses informations données aux policiers par son ancien vice-président aux finances, Éric Asselin.

Il alléguait qu'Éric Asselin avait du coup enfreint le secret professionnel en divulguant des informations à l'Autorité des marchés financiers.

Le juge Leblond a toutefois a estimé non recevable la demande de M. Lacroix, qui voulait entendre sept témoins à ce sujet avant le début du procès.

Le magistrat a expliqué qu'on ne pouvait confondre secret professionnel et lien de confidentialité.

Dans le cas présent, a-t-il conclu, le secret professionnel n'était pas en cause.

Le juge a aussi rejeté la deuxième partie de l'ultime requête de Vincent Lacroix. Selon Lacroix, Éric Asselin aurait enfreint le secret professionnel, ayant été tour à tour enquêteur de l'AMF, consultant et vice-président aux finances de Norbourg.

L'avocat de l'AMF, Me Frédéric Albero, s'est montré confiant en vue du procès.

Marie-Claude Veillette / Info690
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mer 9 Mai - 17:20

National | Mercredi 09 mai 2007 | 16:27
Vincent Lacroix : procès retardé



(INFO690)- Actualité judiciaire... Le procès de Vincent Lacroix, qui devait s'ouvrir ce matin, est retardé.
C'est que l'ancien grand patron de Norbourg, qui est soupçonné d'avoir détourné 130 millions $, a présenté une nouvelle requête, portant cette fois sur la validité des perquisitions menées dans son entreprise.

Écoutez Philippe Bonneville, en audio ci-joint...

http://www.info690.com/nouvelle-vincent_lacroix_proces-207662-2.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mer 9 Mai - 9:53

Norbourg : début du procès de Vincent Lacroix » Options Envoyer
Imprimer
» Taille du texte

(INFO690) - Depuis le temps qu'on en parle, c'est aujourd'hui que débute le procès de l'ex-pdg de Norbourg, Vincent Lacroix, au palais de justice de Montréal.
Vincent Lacroix est soupçonné d'avoir détourné 130 millions $ que des petits épargnants avaient placé dans les fonds Norbourg.

En tout, il fait face à 51 chefs d'accusation qui découlent de la Loi sur les valeurs mobilières du Québec.

Vincent Lacroix, qui n'a pas retenu les services d'un avocat, risque de fortes amendes et même la prison.

Le procès devrait durer six semaines.

Marie-Claude Veillette / Info690
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Jeu 3 Mai - 7:48

Économie
03 mai 2007

Économie | Jeudi 03 mai 2007 | 07:07
Norbourg : Lacroix estime que l'AMF ne peut le poursuivre pour fraude Imprimer



(INFO690) - La saga Norbourg se poursuit de plus belle. Le pdg déchu de Norbourg, Vincent Lacroix, estime que l'AMF n'est pas en position de le poursuivre pour fraude étant elle-même visée par un recours collectif.
Un recours collectif intenté par les 9000 actionnaires floués, des gens qui estiment que l'AMF a fait preuve de laxisme dans ce dossier puisqu'elle aurait dû, en principe, être capable de déceler ce qui se tramait chez Norbourg.

Si tout se passe comme prévu, le procès de Vincent Lacroix doit débuter la semaine prochaine.

Dans le but évident de gagner du temps, Lacroix a déposé une requête pour faire suspendre les procédures jusqu'à ce qu'un jugement final sur le recours collectif soit prononcé.

Rappelons que l'ancien président de Norbourg fait face à 51 chefs d'accusation pour avoir présumément détourné 130 millions $ de fonds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mer 7 Fév - 20:52

Économie
07 février 2007

Économie | Mercredi 07 fév 2007 | 19:11
L'AMF veut améliorer sa collaboration avec l'ordre des comptables Imprimer



QUEBEC (PC) - L'Autorité des marchés financiers (AMF) veut avoir accès à certains renseignements obtenus par les comptables dans le cadre de sa surveillance des marchés financiers.
«On veut avoir accès à la vérification comptable. On veut avoir accès aux livres, pas aux secrets commerciaux ou aux stratégies d'investissement», a expliqué mercredi le président directeur général de l'AMF, Jean Saint-Gelais.

Il témoignait devant la commission parlementaire des finances publiques, qui se penche sur la protection des épargnants.

Un document produit par M. Saint-Gelais fait état de «difficultés entourant actuellement l'échange d'information» avec les membres de l'Ordre des comptables.

«Il serait souhaitable que des modifications législatives soient apportées en vue d'améliorer la collaboration entre l'Autorité des marchés financiers, les vérificateurs externes, l'Ordre des comptables agréés du Québec et le Conseil canadien sur la reddition des comptes», mentionne le document.

L'Autorité des marchés financiers a déjà des contacts avec le ministère du Revenu. Mais l'AMF ne transmet aucune information, sauf à la suite d'une ordonnance judiciaire, a expliqué M. Saint-Gelais.

Quant aux corps policiers, l'AMF ne s'adresse à eux que si des informations très graves ont été constatées lors d'une enquête, c'est-à-dire si l'AMF «a des motifs de croire» qu'il y a eu infraction à une loi ou à une loi fiscale.

M. Saint-Gelais a été invité par les députés à faire le point dans le dossier Norbourg. La valeur des fonds Norbourg était de 205 millions $. Le liquidateur a récupéré 75 millions $ de ces fonds. On a aussi récupéré 11 millions $ de la faillite de Vincent Lacroix et 3,3 millions $ de la faillite de ses sociétés. De plus, quelque 6 millions $ ont été reçus de Revenu Québec et 31 millions $ ont été versés par le Fonds d'indemnisation, de sorte que le manque à gagner dans ce dossier demeure de 78,8 millions $, selon un tableau rendu public par M. Saint-Gelais.

Desjardins

Pour sa part, le mouvement Desjardins croit que les institutions financières comme les banques ou les caisses populaires bénéficient d'une bonne gouvernance et possèdent suffisamment de mécanismes de sécurité pour protéger correctement les épargnants.

«Mais ce n'est pas le cas partout dans l'industrie. Il y aurait avantage à légiférer pour soumettre tout le monde aux mêmes règles de gouvernance pour assurer la sécurité à l'ensemble des épargnants», a dit le premier vice-président du Fonds de placement Desjardins, Bruno Morin.

Déjà, depuis le scandale Norbourg, des règlements ont été mis en place pour créer des comités d'examen indépendants afin de surveiller chaque gestionnaire de fonds. «Ce sont des éléments qui sont en place pour aider à éliminer les risques comme dans l'affaire Norbourg», a dit M. Morin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: 98.5 13H15 le 31 octobre   Mar 31 Oct - 14:23

Le président directeur général de l'AMF est présentement en entrevue avec Gilles Proulx.
Pour l'honneur, M. St-Gelais spécifie que le Québec n'est pas une république de bananes (ces propres mots).
Paroles réconfortantes: "Tit train va loin". Accrochons nous à ces paroles !

http://www.corusnouvelles.com/top_audio.php#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mer 18 Oct - 18:37

www.corusnouvelles.com


Économie
18 octobre 2006

Économie | Mercredi 18 oct 2006 | 17:04
Concentra est visée par un nouveau recours collectif pour l'affaire Norbourg


MONTREAL (PC) - La société de fiducie Concentra est visée par un nouveau recours collectif à cause de son rôle allégué dans la disparition de sommes appartenant à des clients de Norbourg.
L'entreprise de la Saskatchewan était responsable de l'argent placé dans les fonds Évolution gérés par la firme d'investissement de Vincent Lacroix.

Au moment où Norbourg a été fermée par l'Autorité des marchés financiers, à l'automne 2005, il ne restait plus que 9,17 millions $ dans ces fonds qui auraient dû en contenir cinq fois plus.

C'est le procureur Jacques Larochelle qui pilote ce recours collectif, tout comme les deux autres qui ont été entrepris jusqu'à maintenant dans l'affaire Norbourg.

Dans sa requête datée du 12 octobre, l'avocat soutient que Concentra a commis des fautes graves, notamment en négligeant ses dossiers.

«Si au lieu d'être totalement passive, Concentra avait pris quelques mesures (pour encadrer le gestionnaire de portefeuille), il est évident que les ordres illégaux donnés par Lacroix ou ses acolytes (...) pour plusieurs dizaines de millions dans les fonds qu'elle avait sous gestion n'auraient pu être donnés», écrit-il.

Au nom des investisseurs floués, Me Larochelle réclame 36,28 millions $, ce qui correspond entre la valeur aux livres des fonds Évolution et les sommes détenues chez le gardien de valeurs Northern Trust
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mar 17 Oct - 11:47

Économie
17 octobre 2006

Économie | Mardi 17 oct 2006 | 11:31
L'auberge de Vincent Lacroix est vendue Imprimer



(INFO690) - L'auberge de Vincent Lacroix à Magog est vendue. Gestion Hôtelière Memphrémagog, dirigée par Fernand Magnan, est devenue propriétaire de l'Auberge l'Étoile-sur-le-Lac le 12 octobre. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.
La firme Ernst & Young précise qu'elle avait reçu huit offres d'achat au terme de son appel d'offres public lancé le 22 juillet dans le cadre de la disposition des actifs de Vincent Lacroix, ex-pdg de Norbourg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique



Nombre de messages : 322
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mer 13 Sep - 13:41

J'abonde dans le même sens que vous Valérie. Claude Boisvenue et toutes cette bande de truands ne perdent rien pour attendre. L'enquête au criminel les a sûrement dans leur mire. Il se passe des choses en coulisse, d'ailleurs, Claude Boisvenue a mystérieusement disparu de la liste des administrateurs des mines Dynacor. Je me demande bien pourquoi???

En fouillant un peu, on découvre facilement que Claude Boisvenue a fait de gros investissements dans les mines Dynacor à l'automne 2004, c'est peu de temps après que son ami Lacroix lui ait refilé 4.6 millions de $$$$$. Coïncidence???

Comme le dit si bien Pourlhonneur «que ceux qui croient au hasard aillent au casino».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mer 13 Sep - 10:34

Bonne nouvelle en effet !
Nico, en ce qui concerne les autres. Il y a toujours les accusations au criminel. Peut-être qu'un jour Lacroix parlera et dénoncera des complices. Tout cet argent sale, notre argent volé qui a servi à acheter des compagnies. Que Boisvenue ait reçu 4 millions, tout le monde financier s'entend pour dire que ce n'est aucunement justifiable. Lui avait l'air à trouver ça normal. Bien cet argent sale, nos économies, qui financaient le déluré à Lacroix, c'est récupérable ? Toutes les maisons payées à coup de 300 000 $ donné par Lacroix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mer 13 Sep - 7:30

Ça devrait être à ce lien, lors de la mise à jour...

http://www.jugements.qc.ca/php/resultat.php?liste=17831429
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pourl'honneur



Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Corus   Mar 12 Sep - 23:08

Où peut-on lire le jugement dans son entier? Je veux absolument comprendre pourquoi concentra trust n'est pas poursuivi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mar 12 Sep - 21:58

ENFIN une bonne nouvelle!!
Bravo Me Larochelle
L'important c'est que l'amf est requise devant le recours !!!!
et que nos $$ nous soient remis au plus vite svp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico



Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Corus   Mar 12 Sep - 18:53

Oh! Oh! Petit problême, comment vas-t-on avoir Boisvenu et les autres?
Quelqu'un répondez-moi!!!!
L'AMF, ah!ah! Excellente nouvelle!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Corus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Corus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scandale Norbourg :: MÉDIAS, MÉDIAS, MÉDIAS-
Sauter vers: