Scandale Norbourg

Échanges sur le scandale Norbourg
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lesaffaires.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Nico



Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Ven 19 Mai - 12:19

Je crois que Vincent L. a beaucoup de complices, peut-être même un réseau!
C'est l'appât du gain qui les contrôlait mais il y a eu abus et quelques-uns dont Éric Asselin, ont eu peur, et ont décidé de parler!

J'irais même jusqu'à dire qu'il fréquentait le monde criminel. VL devait être pris dans l'engrenage, il dépensait trop.

C'est comme un gambler ou un cocainomane, plus rien ne les arrête, ils perdent le contrôle de leurs vies et les valeurs prennent le bord. Ils deviennent les ''ROIS'' du monde!

Il est tellement focké, comment a-t-il pu berner tout ce monde? C'était la pomme pourrie du panier qui en pourrit d'autres, et les autres tatas ont embarqués. Bande d'innocents!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Ven 19 Mai - 11:11

J'ai pas osé commenter....La question que je me posais ce matin...Comment ça se fait qu'un connard pareil a passé parmi les filets de l'AMF, le gardien des valeurs, ça pour le cabinet de comptable c'est pas fort là non plus. A berné, plusieurs personnes reliées à la finances et pas des 2 de piques. La caisse de dépôt? Il n'y a pas de quoi de peter les bretelles.

Expliquez moi quelqu'un parce que je trouve que ce cirque est devenu de très mauvais goût pour le milieu de la finance et pour nous. Dans mon cas, je trouve pas ça très fort, car on est loin du génie qui était décrit au départ. Je crois plutôt à un bozo qui était prometteur, qui a accumulé gaffes par dessus gaffes et que la baloune a peté.

S'il était si génie qu'on le disait dans le temps pour s'excuser de ne pas avoir fait son travail à cause de la complexité du dossier. Comment ça se fait que cet énergumène n'a pas planifié sa sortie au lieu d'attendre (car s'il avait été le moindrement intelligent il aurait sû que la baloune ne durerait pas) mais étant donné ce qu'il est, on va le voir dans les rues de Montréal dans quelque temps en train de quêter des sous avec sa calotte pour remettre aux investisseurs parce c'est ce qu'il a dit. lol! lol!

Alorrrrrrrrrrrs combien pourrait nous donner 37M. divisés par 9200 ...hummmmmm en autant que les .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Ven 19 Mai - 10:01

Citation :
Vincent Lacroix essaye d’éviter la faillite personne parce qu’il estime être mieux en mesure de rembourser les investisseurs de Norbourg qu’un syndic le ferait.

Comment ?????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Ven 19 Mai - 9:05

Vincent Lacroix au bord de la faillite

19 mai 2006
Jesse Caron, LesAffaires.com

La faillite personnelle de l'ex-PDG de Norbourg pourrait être confirmée aujourd'hui même en cour, au grand dam du principal intéressé.

Vincent Lacroix fait face depuis lundi à une requête de mise en faillite lancée par quelques créanciers majeurs, dont Revenu Québec et le syndic RSM Richter. Selon les quotidiens qui ont assisté aux délibérations, l’homme d’affaires n’a pas réussi à mettre le juge Robert Mongeon dans sa petite poche.

Il a notamment été incapable de justifier ses nombreuses dépenses personnelles et les multiples gâteries qu’il payait à ses représentants, des restaurants à l’alcool en passant par les bars de danseuses nues.

Il a aussi admis avoir trafiqué les données comptables de Norbourg à plusieurs reprises, en se servant entre autres d’un logiciel semblable à celui utilisé par certains restaurants pour cacher des revenus. Il a même utilisé le nom d’une personne décédée sur un contrat qu’il a remis deux fois à l’Autorité des marchés financiers.

Vincent Lacroix essaye d’éviter la faillite personne parce qu’il estime être mieux en mesure de rembourser les investisseurs de Norbourg qu’un syndic le ferait. En tout, ses actifs s’élèvent à 35 M$ selon un expert qui a témoigné en cour cette semaine, dont quelque 30 M$ consistent en des actions de la minière québécoise Dianor. Ses dettes avoisinent cependant les 200 M$ si on inclut les 130 M$ qu’il est accusé d’avoir détourné des comptes de Norbourg.

À l’issue de l’audience d’hier, M. Lacroix a lui-même admis qu’il fonde peu d’espoir sur un dénouement en sa faveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Jeu 11 Mai - 14:20

Le point concernant l'affaire Norbourg

11 mai 2006
Jean Gagnon

Ce qu'on appelle le dossier Norbourg se compose actuellement de deux poursuites civiles en cours, d'une enquête de l'équipe intégrée de la police des marchés financiers, qui devrait déboucher sur une poursuite criminelle, d'une demande d'enquête publique, et d'une requête devant les tribunaux visant à établir qui a droit aux sommes retrouvées. Pas simple, n'est-ce pas?

Commenons par le remboursement des 76 M$ qui ont été retrouvés. Nous sommes toujours dans l'attente de la décision de la Cour quant aux investisseurs dans les fonds Évolution et Norbourg qui auront droit à un remboursement. Est-ce que ce sera ceux qui détenaient des parts dans les fonds où il restait de l'argent au moment de la saisie, ou bien tous les investisseurs, peu importe le fonds ? Il faudra attendre la décision du juge, et ce n'est qu'alors que l'on pourra enfin émettre les chèques promis pour Noël dernier.

Les poursuites

Peu après la perquisition chez Norbourg, le 25 août 2005, une demande de recours collectif a été déposée par Me Yves Lauzon, de Lauzon Bélanger. La poursuite, au nom de tous les investisseurs floués, vise Norbourg, mais aussi d'autres intervenants, tel le vérificateur KPMG, le gardien de valeurs Northern Trust, ainsi que l'Autorité des marchés financiers (AMF), accusée de négligence. Le nom de la Caisse de dépôt et placement du Québec, d'abord accusée, a été retiré.

La poursuite en est toujours à l'étape de la demande en autorisation. Les procédures ont été interrompues, car Yves Lauzon a été reconnu par la Cour inapte à piloter le dossier, compte tenu qu'il se trouvait en situation de conflit d'intérêts. Deux avocats de Québec, Jacques Larochelle et Serge Létourneau, le remplaceront. Les premières audiences auront lieu d'ici quelques semaines, nous dit-on.

La deuxième poursuite a été déposée par l'AMF environ deux mois après la perquisition du mois d'août dernier et est pilotée par l'étude Langlois Kronström Desjardins de Québec. Elle vise sensiblement les mêmes groupes, sauf l'AMF bien sûr. Mais là aussi les procédures ont été interrompues parce que certains des accusés demandent à la Cour de rejeter la requête, prétextant que l'AMF est à son tour en conflit d'intérêts.

C'est que l'AMF est poursuivie dans le cadre du recours collectif par les mêmes investisseurs qu'elle veut représenter dans sa propre poursuite. La Cour attendrait d'être fixée quant au recours collectif avant de se prononcer sur toutes les requêtes concernant la poursuite de l'AMF.

Comme vous le constatez, nous n'en sommes qu'au début du processus, il faudra probablement des années avant un premier dénouement.

L'enquête policière

L'enquête que mène l'équipe intégrée de la police des marchés financiers pourrait peut-être faire accélérer les choses. Cet organisme possède les moyens pour mener des enquêtes policières, et il est donc le plus susceptible de mettre à jour tous les détails de cette triste affaire.

Et lorsque l'enquête débouchera sur une poursuite à la Cour criminelle, ce qui semble probable, toute l'information deviendra publique.

Quand peut-on espérer un aboutissement ? Rappelons que l'enquête sur la célèbre fraude du Marché central de Montréal avait pris deux ans. Un délai semblable serait logique. Mais, compte tenu de l'importance et de la médiatisation du dossier, l'équipe intégrée pourrait mettre les bouchées double pour produire des résultats plus rapidement. On peut même espérer être fixé à l'automne.

Par ailleurs, un groupe de 2 468 citoyens a déposé la semaine dernière une pétition à l'Assemblée nationale, réclamant une enquête publique. Ils prétendent que l'AMF ne peut pas être impartiale dans ce dossier, étant donné son manque de vigilance et de rapidité pour intervenir dans la sortie de fonds chez Norbourg.

Le ministre des Finances, Michel Audet, a rejeté la demande, prétextant qu'une nouvelle procédure ne ferait que retarder le dédommagement des investisseurs lésés. Mais il y fort à parier que cette demande ne s'arrêtera pas là, compte tenu de toutes les critiques dont fait l'objet l'AMF.
Des lecteurs s'inquiètent de la lenteur du processus des poursuites contre Norbourg. Ils se demandent quand ils récupéreront ce qui reste de leur investissement et le fruit possible des poursuites. Tentons de démêler le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Mer 10 Mai - 14:19

Norbourg: que cache le manque de diligence de l'ex-CVMQ ?

27 avril 2006
Jean-Paul Gagné, Journal Les Affaires

Notre manchette de la semaine dernière sur le scandale Norbourg a révélé que l'ex-Commission des valeurs mobilières du Québec (CVMQ) avait découvert dès le début de 2003 d'importantes irrégularités dans les affaires de cette société dirigée par Vincent Lacroix.

La CVMQ, qui a été intégrée à l'Autorité des marchés financiers (AMF) le 1er février 2004, avait notamment appris que Vincent Lacroix et cinq de ses partenaires, dont trois de ses oncles, étaient propriétaires de la société suisse Tercio Trust S.A., qui avait des fonds sous gestion de 300 M$. Or, 30 M$ de cette cagnotte étaient gérés personnellement par Vincent Lacroix en vertu d'un mandat discrétionnaire "d'une durée irrévocable de dix ans". Or, le règlement de la CVMQ précise qu'un mandat de gestion doit être révocable en tout temps avec un délai de sept jours. Curieusement, ce compte de 30 M$ avait été ouvert chez Norbourg au nom de Vincent Lacroix, soi-disant pour préserver la confidentialité des actionnaires. Bizarrrrre !

La CVMQ savait aussi que M. Lacroix pouvait prélever de l'argent de ce fonds pour mettre sur pied une "société de gestion financière", que ces avances (non rémunérées) devaient être remboursées à même ses honoraires de gestion. Une somme de 1,2 M$ en a été retirée en 2001 et une autre de 1,3 M $ l'a été en 2002.

Rappelons que tous ces faits, et bien d'autres irrégularités, étaient connus de l'ex-CVMQ dès le début de 2003. Le 1er avril, un employé de la CVMQ a écrit à Vincent Lacroix pour lui dire d'ouvrir le compte en question au nom de Tercio Trust S.A. Par la suite, le président de Norbourg n'a plus semblé être importuné par la CVMQ. Il a poursuivi ses acquisitions, dont celles des Fonds Évolution et de Capital Teraxis, dont la Caisse de dépôt et placement était l'actionnaire principal. Ces transactions, faites au nom de la consolidation de l'industrie par la Caisse, donnèrent de la crédibilité à Norbourg. La CVMQ aurait d'ailleurs autorisé ces transactions sans beaucoup de vérifications. D'autres acquisitions suivirent. Les prix payés étaient parfois élevés, et certains se demandaient où Vincent Lacroix trouvait l'argent. On peut déduire que ces acquisitions ont été payées avec de l'argent tiré des fonds sous gestion acquis par Norbourg, dont certains ont été rapidement transformés en encaisse.

Les dossiers qu'avait accumulés la CVMQ sur Vincent Lacroix et Norbourg semblent être demeurés inactifs jusqu'en décembre 2004, soit un mois après l'arrivée à l'AMF de Claire Lewis au poste de directrice des enquêtes. Mais elle a quitté prématurément l'AMF en juillet 2005, soit un mois après qu'Éric Asselin, ex-cadre supérieur de Norbourg, eût décidé de révéler à un agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) les magouilles financières au sein de Norbourg. L'AMF a été informée de cette confession deux mois plus tard, période au cours de laquelle 15 M$ auraient été retirés des comptes des clients de Norbourg.

Les saisies et les enquêtes qui ont suivi la perquisition du 25 août 2005 dans les bureaux de Norbourg par la GRC et l'AMF auront révélé qu'il ne resterait que 75 M$ sur les 230 M$ de fonds qu'a déjà administrés Norbourg.

Cet immense scandale aurait-il pu être mis à jour plus tôt ? Les irrégularités constatées par des inspecteurs de la CVMQ au début de 2003 et les questions posées à Vincent Lacroix laissent croire que les autorités réglementaires ont fait preuve d'un laxisme étonnant.

Comment ne pas penser que les épargnants ont été mal protégés pendant plusieurs années puisque bien d'autres scandales (Norshield, Mount Real, Cinar, etc.) ont, depuis, été mis à jour ? Qui blâmer ? La direction de la CVMQ ? Le gouvernement, qui l'a empêchée de se doter d'un personnel compétent pour mener les enquêtes nécessaires et faire respecter la conformité aux règlements par les assujettis ? Vincent Lacroix avait-il des contacts en haut lieu pour déjouer le système avec autant de facilité pendant tant d'années ?

Certes, une commission d'enquête permettrait de faire la lumière sur les dessous de cet immense scandale. Mais en faut-il vraiment une compte tenu de ses coûts et du tort qu'elle pourrait causer à l'image du Québec ? L'important, c'est que Vincent Lacroix soit poursuivi et puni, que des recours collectifs soient autorisés et que les complices présumés fassent l'objet d'enquêtes et qu'ils soient poursuivis au besoin. Il serait inacceptable que des fonctionnaires fautifs s'en sortent en toute impunité.

Le plus important, c'est que l'AMF ait appris du laxisme et des erreurs de l'ex-CVMQ, qu'elle ait les ressources nécessaires pour exercer ses responsabilités et qu'elle soit un véritable chien de garde plutôt qu'un tigre de papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Mer 3 Mai - 21:13

Norbourg: une enquête publique est demandée


3 mai 2006

Presse Canadienne


ÉCRIRE À L'AUTEUR | IMPRIMER L'ARTICLE | ENVOYER L'ARTICLE
TOUTES LES NOUVELLES






Une pétition de 2468 noms réclamant une telle enquête a été déposée mercredi à l'Assemblée nationale par le député péquiste de Charlevoix, Rosaire Bertrand.

Plus de 9200 petits investisseurs ont été floués et ont perdu 130 millions $ dans ce scandale. Dans plusieurs cas, ce sont les économies de toute une vie qui se sont envolées, précisent les pétitionnaires.
L'organisme gouvernemental de régulation, l'Autorité des marchés financiers (AMC), mène actuellement une enquête dans le dossier Norbourg. Mais Fernand De Guise, porte-parole de l'Association des victimes de Norbourg, estime que l'enquête de l'agence ne peut pas être impartiale.

"L'AMF ne peut pas être juge et partie dans cette enquête, étant partiellement responsable des pertes financières subies par les investisseurs, a déclaré M. De Guise. L'AMF a manqué de vigilance et de promptitude pour intervenir dans la sortie de fonds chez Norbourg".

M. De Guise a aussi rendu publique une lettre qu'il a reçue il y a un mois du député libéral de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, qui appuie la tenue d'une enquête publique sur l'affaire Norbourg.

Rappelons que le 9 mars dernier, l'Autorité des marchés financiers a déposé 51 accusations contre l'ex-président de Norbourg, Vincent Lacroix. Les accusations portent notamment sur la manipulation de la valeur des parts des fonds communs et d'avoir remis à l'Agence des "documents contenant des informations fausses ou trompeuses".

L'Autorité a aussi intenté un recours au nom des investisseurs pour réclamer 115 millions $ à Vincent Lacroix.

Dans un document que vient de produire par l'Autorité, on indique trois voies pour récupérer les sommes d'argent.

On signale qu'il pourrait y avoir redistribution de ce qu'il reste dans les fonds communs gérés par Norbourg, soit quelque 80 millions $ en date du 31 mars dernier.

On tentera aussi de maximiser la vente des biens qui restent: immeubles, comptes à recevoir, etc.

Par ailleurs, l'AMF signale que des sommes pourraient être récupérées à la suite du recours intenté pour déterminer ceux qui peuvent être tenus responsables des événements.

Enfin, un recours collectif pris par une firme privée d'avocats a été intenté. Mais ce dernier recours est au frais des investisseurs.

Les 9200 investisseurs ont perdu 130 millions $ dans cette affaire, soit une moyenne de 14 130 $ par investisseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico



Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Ven 21 Avr - 12:48

Nous savions qu'Eric Asselin accompagnait Lacroix 2 fois par mois en Suisse par des connaissances........délateur et complice!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Ven 21 Avr - 11:53

http://www.lesaffaires.com/fr/aujourdhui/detail.asp?id=230948&id_section=808&Recherche=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Jeu 20 Avr - 10:39

À lire cette semaine dans le Journal Les Affaires. On y affirme que bien des choses étaient connues des enquêteurs depuis 2003....à lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Lun 3 Avr - 11:12

Nous nous faisons manipulés. Chacun voit à protéger ses propres intérêts.
Euquinom,une seule chose est à retenir. Lacroix est la cause de ce désastre et c'est naïf de croire qu'il nous en sortira. C'est un fin manipulateur qui ne prend pas la responsabilité de ses actions. Il n'est pas et ne sera pas notre sauveur. Il faut être réaliste, il est le responsable de nos malheurs et ça s'arrête là. Il nous a volé, a mené un train de vie d'enfer à nos dépens. Je le revois ce soir où on a diffusé son interview.....il nous implorait d'avoir pitié de lui et de sa famille. C'est la seule chose à retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Sam 1 Avr - 8:52

On m'expliquait que dans différents métiers on doit de se tenir à un autre niveau de la misère humaine. En ce qui concerne l'AMF, VL et co, ont peut dire qu'ils ont réussi. Ils recoivent sûrement des téléphones de gens en détresse ainsi que E and Y mais ça coule sur eux comme de l'eau sur le dos d'un canard. Tout ce beau monde fait son travail mais ne respecte en rien le consommateur. Equinom en a donné des exemples d'impôt à plusieurs reprises.

Moi aussi je vais prendre du recul face à toute cette merde après avoir déposé la pétition, en espérant que notre gouvernement a encore des principes envers ces citoyens. Le pourquoi de la pertinence d'achaler nos députés.

Quelles raisons va-t-on nous sortir pour refuser l'enquête publique, si jamais cette voie est prise? Que l'AMF fait son travail comme il faut et vlan on n'aura plus un mot à dire....Que ce sont les fonds publiques qui payent l'enquête? Ils vont sûrement essayer d'aller chercher l'appui de la population en nous faisant passer pour des gens qui n'apprécie pas ce qu'on fait pour eux. Si l'AMF arrêtait de dire à tout le monde que l'argent est protégé à concurrence de 100,000 et qu'elle disait la vérité, qu'en fait si un autre crotté trouve une faille dans le système, la titligne vous connaissez? Nous ne sommes pas protégé, on pourrait prendre des décisions éclairées.

Il y a des gens qui essaient de comprendre le pourquoi de ma ruine et après chaque question je leur répond ''moi aussi c'était comme ça, je devais être protégé par l'AMF et les compagnies de valeurs et je suis ruiné et ça peut vous arriver également.

Je crois encore sincère que l'enquête publique est la seule façon d'y voir clair et j'espère encore que le gouvernement élu y verra à cause de tout ce micmac sans explication et de l'appui du publique.

Je me répète, Lacroix a commencé et l'AMF nous achêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
euquinom

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Sam 1 Avr - 0:34

Encore aujourd'hui j'avais la version d'une personne qui a été flouée, cette personne a tout perdu des 35 ans d'économie, cette même personne avait perdu sa job dans l'année (fermeture d'usine...) Sad . Dans un très petit laps de temps, perte de job, perte d'argent, perte de santé et mettons en...lacour n'est pas encore pleine. Cette personne se demandait quoi faire avec les relevés Ernst& Young de cette semaine, un petit coup de fil....et je lui annonce qu'il faut s'imposer dessus. Je dois vous avouer que j'ai eu droit à une explosion scratch elephant de paroles et d'injures envers la terre entière. Je le comprenais, j'étais dans la même situation, mais je me sens tellement inutile que les larmes me montent aux yeux pale Comme j'aimerais que ce cauchemar n'est jamais arrivé et que je puisse dire à tous ceux que je connais qui sont dans la même situation que moi (j'en connais....) que le mauvais rêve est terminé. J'avais cru VL lorsqu'il me confirmait que tout serait réglé. Allez VL prouve moi que tu disais vrai ce jour là quand je t'ai parlé et brasse les affaires .......Je divague ...direz-vous.....Aujourd'hui a été une dure journée après que cette personne que je connais pleurait comme un bébé en me racontant son histoire..... Question Est-ce que ce cauchemar finira un jour.......RSVP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Ven 31 Mar - 22:35

Là là là j'en ai raz le pompon....Là ça va faire.

L'AMF estime qu'elle est la mieux placée pour défendre les intérêts des épargnants floués. Sleep Sleep Sleep

Elle est la seule à le penser je crois. lol!

Qui est tu toi L'AMF pour juger qui que ce soit? jocolor Tu aurais dû faire ta job et faire en sorte que rien ne sorte des coffres des fonds ou bien dire aux gens qu'ils n'étaient pas protégés. Comment peut-on te faire confiance quant tu dis que Lauzon Bélanger va se payer avant nous, est-ce encore une de tes tactiques pour nous détruire encore plus? Twisted Evil Tu demandes à des gens de remplir une formule de fonds d'indemnisation pour le 28 février quand le délai légal est le 25 août, as-tu pensé qu'en disant le 28 février les gens espères que tu vas faire quelque chose? As-tu fini de nous détruire à petit feu. Au lieu de chercher à discréditer les autres, commence donc à regarder dans ta propre cours le pourquoi que tu t'es réveillé après 130 millions et que tu as ruiné la vie d'un paquet de gens. Personne ne te fait plus confiance.....

Oui Lacroix a commencé le massacre mais toi depuis 7 mois tu es entrain de le finaliser avec brio.
Evil or Very Mad
HAAAAAAAAAAA! c'est payé par nos impots, bien si tu avais fait ta job encore une fois, on en serait pas là et ce n'est pas à cause des victimes que les gens doivent payer pour cette enquête mais à cause de vous autres qui avez dormi au gaz. En plus le gouvernement devra se passer des impôts qu'il aurait pu récupérer lors des retraits de ces REER et devra prendre plus de gens à charge.

Savez-vous l'AMF, vous êtes bien chanceux d'avoir encore un salaire car moi si j'avais fait une job aussi pourri on m'aurait clairé.

J'espère que vous êtes content d'avoir 9200 croix sur votre trophée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Ven 31 Mar - 18:42

Norbourg: l'AMF veut faire déclarer inhabile l'avocat du recours collectif


31 mars 2006

Presse Canadienne




MONTREAL (PC) - L'Autorité des marchés financiers s'adressera au tribunal pour faire déclarer les procureurs du cabinet Lauzon Bélanger "inhabiles" à poursuivre leur recours collectif contre plusieurs personnes et organisations impliquée dans le scandale Norbourg.

L'AMF est elle-même visée par cette procédure, avec Vincent Lacroix, ses compagnies, certains de ses anciens employés, ainsi que le gardien de valeurs Northern Trust. Le montant de la réclamation atteint 130 millions $.Le gendarme des marchés financiers québécois reproche à l'avocat Yves Lauzon, qui mène le dossier, de s'être placé en conflit d'intérêts en agissant à la fois comme défenseur des investisseurs et comme procureur d'Eric Asselin, un ancien cadre de Norbourg qui collabore aujourd'hui avec les enquêteurs.
D'après l'AMF, Me Lauzon est aussi en conflit d'intérêts puisqu'il a déposé sa propre poursuite afin de récupérer les 1,8 million $ qu'il avait investi dans des fonds gérés par la firme de Vincent Lacroix.

Dans un communiqué, l'organisme de surveillance a précisé que si Me Lauzon avait gain de cause, "cette somme serait soustraite de la masse de biens à être redistribuée à l'ensemble des investisseurs".

L'AMF estime qu'elle est la mieux placée pour défendre les intérêts des épargnants floués. Elle a d'ailleurs entrepris son propre recours pour tenter de récupérer en leur nom une partie des sommes disparues.

Ces démarches judiciaires faites au nom des investisseurs sont financées par l'organisation à même l'enveloppe budgétaire que lui fournit l'Etat québécois. C'est donc dire qu'elles sont payées par tous les contribuables de la province.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Ven 31 Mar - 12:35

Y'a de quoi avoir peur.
Les craintes sont fondées.
Nous sommes mal protégés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   Jeu 30 Mar - 19:29

Quel beau gachis.......

Je désire sincèrement offrir mes félicitations à tous ceux qui ont contribué à ne rien régler dans ce scandale pour en arriver à ce beau gachis dans la finance, etc......( je dis etc car ça pourrait être long)

cheers

J'espère que vous êtes fier de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Lesaffaires.com   Jeu 30 Mar - 19:25

Le scandale Norbourg mine la confiance des investisseurs


30 mars 2006

Pierre Théroux, Journal LesAffaires


L'affaire Norbourg a sérieusement ébranlé la confiance des investisseurs québécois, modifiant de fait leur comportement.

À preuve : un grand nombre d'entre eux, particulièrement les plus âgés, songent à se tourner rapidement vers des instruments de placement jugés plus sûrs que les fonds communs, notamment les obligations d'épargne du gouvernement et les certificats de placement garanti.

Selon un sondage réalisé récemment par la firme Ad hoc recherche pour le compte du journal LES AFFAIRES, 63 % des Québécois qui ont investi dans des fonds de placement envisagent une telle solution pour éviter de perdre leurs avoirs du jour au lendemain. Cette intention est encore plus marquée chez les investisseurs de 55 ans et plus, avec une proportion de 84 %, comparativement à 47 % pour les 18-34 et 58 % pour les 35-54 ans. "Il s'agit de résultats exceptionnels compte tenu du fait que seulement 5 % des répondants, ou un membre de leur famille immédiate ont investi de l'argent via Norbourg", commente Stéphan Harris, associé d'Ad hoc recherche.

Le sondage indique que déjà près d'un investisseur sur quatre (22 %) a réduit ou prévoit réduire le montant des placements détenus dans des fonds de placements spécifiquement en raison de leur inquiétude suite aux scandales financiers. Le montant moyen que les répondants envisagent de retirer ou ont retiré est important, puisqu'il se situe autour de 23 000 $.

Par extrapolation, cette décision impliquerait environ 300 000 ménages québécois et des sommes pour un total de 7 milliards de dollars.

Un scandale connu

"Ce n'est pas seulement le cas Norbourg. L'industrie financière, en particulier celle des fonds de placement, subit aussi les retombées d'un tel scandale. Des sommes substantielles sont en jeu", estime M. Harris, en précisant que ce sont les plus petits acteurs de ce secteur qui risquent d'être le plus touchés.

Près des trois quarts des répondants affirment avoir déjà entendu parler du scandale financier entourant le gestionnaire de fonds Norbourg, comparativement à 55 % dans le cas de la firme américaine de courtage en énergie Enron et à 23 % pour le groupe financier Norshield.

"Avec Enron, les investisseurs québécois se sentaient moins concernés, mais Norbourg, c'est vraiment dans notre cour", dit M. Harris.

Les résultats de ce sondage reposent sur 504 entrevues téléphoniques réalisées aux quatre coins du Québec en février. La marge d'erreur statistique maximale s'établit à 4,4 %, 19 fois sur 20.

Le lien de confiance est brisé

Question : Les fraudes financières ont-elles ébranlé votre confiance envers les gestionnaires de fonds communs ?

Oui 68 %

Non 30 %

Ne sait pas 2 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lesaffaires.com   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lesaffaires.com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scandale Norbourg :: MÉDIAS, MÉDIAS, MÉDIAS-
Sauter vers: