Scandale Norbourg

Échanges sur le scandale Norbourg
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Lun 1 Jan - 11:19

Le 1 janvier 2007 - 05:07
Le Bye Bye de RBO: pari réussi
Julie Rheaume [AgenceNews]

En ce dernier jour de 2006, Radio-Canada a renoué avec la célèbre tradition du «Bye Bye» pour terminer la présente année et saluer l'arrivée de 2007. Cette fois, les quatre méchants garçons de Rock et Belles Oreilles étaient à la barre de ce spécial-télé. Ils nous ont offert une émission drôle mais qui prenait parfois des allures de «inside jokes» pour les vieux amateurs de RBO. Par contre, on doit admettre que Guy A. Lepage, Yves Pelletier, Bruno Landry et André Ducharme ont réussi leur pari.

Tout d'abord, les vieux fans de Rock et Belles Oreilles ont pu voir leurs personnages préférés. Mme Brossard, la famille Slomo, M. Caron, Ringo Rinfret, la famille d'autrefois, le sergent Bigras, Mme Bellevance et bien d'autres étaient de la partie. Souvent, par l'entremise de clins d'oeils ou d'apparitions surprises dans des sketchs, ils sont venus titiller la mémoire des admirateurs de longue date. Les anciens membres de RBO Richard Z. Sirois et Chantal Francke ont aussi participé à l'émission. Même le Fou du roi de Guy A. Lepage à «Tout le monde en parle», Dany Turcotte, était de la fête dans la peau du pape Benoît!

Lors de certains sketchs, les gars de RBO ont vraiment fait fi de la rectitude politique et du bon goût. Notons par exemple ceux sur les Outgames et les téléréalités «Occupation Double» et «Loft Story ». Pour l'occasion, celles-ci avaient été rebaptisées «Pénétration Double» et «Zouf Story». Des moments vulgaires mais croustillants à souhait !

Aussi, la pièce «Grand champion » des Trois Accords est devenue « Grand champion international de crosse» en l'honneur de Vincent Lacroix de Norbourg. Stéphane Dion y a également goûté.

On s'est de plus moqué de la radio poubelle; de ces pubs de Bell avec les fameux castors (ou plutôt les rats de Bill Canada) ; Michaëlle Jean; du Québec lucide de Lucien Bouchard; du téléroman «Virginie» (devenu «Vaginie») et des accommodements raisonnables dans les écoles ainsi que de «Tout le monde en parle». On n'a effectivement pas épargné le talk-show de Guy A. Lepage!

Les sketchs étaient brefs et « punchés ». RBO nous a servi un «Bye Bye» fort réussi même si nous devons avouer que quelques sketchs avaient un peu de difficulté à décoller (celui sur les Encans de véhicules Grenon ou un autre portant sur Gregory Charles, à titre d'homme doté de multiples bras, par exemple). Même le sketch final qui parodiait le fiasco de la famille Dion lorsqu'elle a interprété «Il était une fois des gens heureux» à «On n'a pas toute la soirée», et qui mettait en vedette plein de personnages favoris du public, a eu de la peine à lever. Par contre, l'an prochain, on souhaite tout de même que Rock et Belles Oreilles soit aux commandes d'un prochain «Bye Bye». Hier, les humoristes furent fidèles à eux-mêmes: baveux et politiquement incorrects… Au grand plaisir des téléspectateurs! On a déjà hâte à «Bye Bye 2007».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Jeu 30 Nov - 20:54

Suite…

Ne soyez pas la prochaine victime !

Le plus grand scandale financier de l’histoire du québécoise a donné la frousse à bien des investisseurs, même à ceux qui se tenaient bien loin de la nébuleuse lacroix. Quelles leçons à retenir ? Les points de vue convergent : il faut vraiment mettre la main à la pâte ! ‘’Évidemment, Norbourg, c’est de la fraude pure. Ce sont les vérificateurs qui auraient dû s’en rendre compte, convient André Buteau, planificateur financier de la Financière Liberté 55. Mais il demeure que, souvent, les investisseurs ne prennent pas le temps de s’occuper de leurs affaires. Et les gens mal intentionnés en profitent’’, prévient le président sortant de l’Institut québécoise de planification financière.

Raphaël Hainault, planificateur financier pour le fonds des professionnels, abonde dans le même sens. ‘’C’est comme dans n’importe quel domaine. Personne n’achète une automobile sans s’informer sur la qualité de la voiture et la réputation du concessionnaire, du constructeur. Dans le placement, c’est la même chose : il faut s’assurer de travailler avec les meilleurs.’’ C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à demander un deuxième avis avant de faire affaire avec quelqu’un ou une compagnie.

La voix du planificateur financier de Gestion MD, Sylvain Tremblay, confirme le diagnostic. L’implication de l’investisseur est vraiment à la base de la solution. ‘’Si vous faites affaire avec un conseiller, il faut s’assurer qu’avant de discuter de produits financiers un plan avec lequel vous êtes à l’aise a été élaboré, suggère-t-il. Et, entre les rencontres, cela veut aussi dire regarder ses relevés de compte.’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Jeu 30 Nov - 20:45

Suite…

Un gouffre nommé Norbourg
Source : Ernst and Young

205M$...Actif figurant au bilan de Norbourg

75M $...Montant qui restait dans les comptes du gardien de valeur

31,7M$...Première distribution en juin

38M$ …Seconde distribution prévue

Argent ‘’disparu’’. Les recours collectifs visent à récupérer cette somme pour que tous les investisseurs récupèrent leurs billes.

Une tragédie en cinq temps.
1. 25 août 2005 : La descente policière. La GRC aborde les bureaux. Les actifs et les activités du Groupe Norbourg sont gelés par l’AMF.

2. Septembre-octobre 2005 : Les recours collectifs. Une première requête en recours collectif, qui vise entre autres l’AMF, est déposée. L’AMF emboîte le pas quelques jours plus tard : elle veut récupérer, au nom des 9200 détenteurs de parts, la somme qu’elle évalue maintenant à 130M$. L’AMF recommande aussi de liquider les sociétés de Vincent Lacroix dans le but de récupérer les 75M$ d’actifs détenus dans les huit fonds Norbourt (5M$), les 21 fonds Évolution (9M$) et les quatre portefeuilles Perfolio (61M$) .

3. 10 mars 2006 : Les accusations. L’AMF dépose 51 accusations pénales contre Vincent Lacroix. Elle ajoute aussi à la liste des défendeurs du recours collectif la firme KPMG, le vérificateur comptable Beaulieu Deschambault, les gardiens des fonds Northern Trust et Concentra Trust ainsi que le gestionnaire des fonds Placements Norbourg. La GRC poursuit son enquête. Des poursuites au criminel pourraient être intentées contre Vincent Lacroix.

4. 28 juin 2006 : La première distribution. Les premiers chèques sont émis à quelque 5600 investisseurs floués pour un montant de 31,7M$. Les montants sont puisés à même les actifs disponibles de l’entreprise. Le liquidateur a déterminé le montant minimal que chaque détenteur recevrait indépendamment du mode de distribution retenu.

5. De juillet à septembre 2006 : les premiers jugements. Le 31 juillet, le juge Robert Mongeon, de la Cour supérieur, tranche : les actifs disponibles devront être distribués fonds par fonds puisqu’un fonds constitue une entité juridique. Moins d’un mois plus tard, Me Jean Fontaine porte la cause en appel : les actifs devraient être distribués de façon consolidée, selon lui. L’enjeu est majeur, puisque les fonds Norbourg et Évolution sont pratiquement vides, alors que les portefeuilles Perfolio comptent environ les trois quarts de leur valeur.

6. 12 septembre 2006 : le juge Pierre Jasmin autorise le recours collectif piloté par le Dr. Pellemans contre, entre autres, Vincent Lacroix et ses sociétés, l’AMF, le bureau de comptables Beaulieu Deschambault et Northern Trust.

Suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Jeu 30 Nov - 13:08

L’actualité médicale 15 novembre 2006
Par Christian Benoit-Lapointe

Les leçons du scandale
Y-a-t-il une retraite après Norbourg?
Malgré eux, plusieurs médecins se sont retrouvés au cœur de la tourmente.

Sans un sou après avoir épargné toute sa vie : voilà comment s’est retrouvé, un soir d’août 2005, le Dr. Martin (nom fictif), un médecin spécialiste exerçant en région. À l’aube d’une retraite bien méritée, le médecin, alors âgé de 75 ans, a dû reprendre du service. ‘’ tout mon fonds de pension était-là, dit-il, je n’ai aucun revenu autre que ces investissements!’’ Avait-il été négligent? Pas du tout. Le médecin avait toujours épargné et disposait d’un portefeuille diversifié.

À l’instar du Dr. Martin, plusieurs médecins québécois ne se sont pas rendu compte que leur bas de laine était en jeu lorsque la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) a fait une descente au siège social Norbourg. Après out, Ils faisaient affaire avec Claude Boisvenue, de Services financiers Dr. M. Boivenue jouissait d’une excellente réputation et ses services étaient recommandés par l’Association des médecins de langue française du Canada (AMLFC) depuis 2990. ‘’M. Boisvenue a vendu sa compagnie à M. Lacroix en novembre 2004 et, malgheureusement, il a eu l’indélicatesse de ne pas aviser l’Association avant avril 2005’’, déplore le Dr. Wilhelm B. Pellemans, qui a occupé le poste de président de l’AMLFC à quelques reprises.

En effet, la première note faisant allusion à cet événement à été publiés dans le Bulletin de l’AMLFC en mai 2005. On évoquait vaguement un partenariat avec Norbourg. Or, durant cette période, M. Boivenue a inclus des fonds Norbourg dans ses portefeuilles Perfolio. Voilà pourquoi plusieurs médecins-probablement quelques centaines-font partie des victimes. ‘’Il nous a floués, résume le Dr. Pellemans. S’il nous avait prévenue, en novembre 2004, de cette transaction, il y aurait probablement eu plusieurs changements avant août 2005’’. Le Dr. Martin ne souhaitait pas plus faire affaire avec Norbourg. ‘’Après plusieurs mois de rendements décevants, de bulletins étranges, dont un mentionnant que Vincent Lacroix se joignait à l’équipe de gestion de Perfolio, j’avais décidé de sortir mon argent de là. Malheureusement, je suis parti travailler en région avant de pouvoir me sortir de là …’’

La fraude a ébranlé le Dr. Martin. Le deuxième coup dur, il est venu de l’Autorité`des marchés financier (AMF), le chien de garde qui devait protéger ses économies. ‘’Mon argent était investi dans un porte feuille Perfolio, (NDLR : un fond de fonds, c’est-à-dire un fonds composé de plusieurs fonds différents) : seulement le tiers était chez Norbourg. Or, ils ont gelé tous mes fonds, me rendant très vulnérable financièrement’’. Depuis, le Dr. Martin a reçu une partie dans la distribution du 28 juin, mais il ignore toujours ce qu’il adviendra de la plus grosse part de son épargne, qui était pourtant investie dans des fonds de compagnies telles que Saxon, Mackenzie et Fonds CI nullement touchées par la frause…’’à 76 ans, je n’ai pas le temps de refaire mon argent, ni le loisir de passer quatre ou cinq ans à attendre un règlement.’’

L’espoir des investisseurs floués réside dans le recours collectif que mène le Dr. Pellemans. ‘’Je suis personnellement impliqué : je pensais prendre ma retraite prochainement, mais je vais poursuivre un peu, revèle-t-il. Je connais des confrères retraités qui n’ont plus un sou qui rentre. Mon implication dans le recours me permet de pousser un peu sur cette charrette-là et de faire en sorte qu’elle roule le plus simplement et le plus rapidement possible. En l’espace de quelques mois, notre demande de recours collectif a été aceptée-même si toues les parties visées ne font pas partie du recours.’’

Le cours permettra-t-il de récupérer la totalité des sommes disparues? On le saura dans plus ou moins longtemps, mais, pour tous les investisseurs floués, la vie et l’épargne retraite continuent. ‘Il faut bien faire confiance à quelque chose, mais je pense qu’il faut des institutions énormes, quoique Enron nous ait appris que même les grands peuvent être fragiles, conclut le Dr. Pellemans. Je continue à épargner, mon portefeuille est plus diversifié et je suis encore plus attentif qu’avant. Mais je ne suis pas Northern Trust (NDLR : le gardien de la valeur des fonds)…je ne pouvais pas savoir quel montant des fonds était encore en garde.’’

Voir suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Sam 25 Nov - 13:27

On va changer le monde mais on construit sur des ruines non nettoyées....

http://www.giref.uqam.ca/representation.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Mer 18 Oct - 15:08

9200 personnes qui se sont fait volé, rien depuis 14 mois....ça va être quand notre tour....

Comme dit Valérie, nous on ne peut rien racheter à rabais.

Toute une belle gagne de chums pleins de supers qualités...doudadouda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico



Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Divers   Mer 18 Oct - 14:37

Pauvre petit chou de Magnan! On se plaint le ventre plein!

Combien ça t'as rapporté ce gros sacrifice?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie



Nombre de messages : 872
Localisation : montreal
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Déclaration de M. Magnan   Mer 18 Oct - 13:29

Citation :
"Ç'a été un désastre pour moi au lendemain de la vente. C'est une auberge que j'ai montée de toutes pièces", mentionne Fernand Magnan

C'est aussi un désastre pour 9200 investisseurs, des placements effectués à coup de sacrifices quotidiens. Nous n'avons malheureusement pas la chance de racheter nos placements à rabais. Au contraire, on continue de se les faire piller quotidiennement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Mer 18 Oct - 11:14

Le mercredi 18 octobre 2006

Fernand Magnan
La Tribune, Jean-François Gagnon

AUBERGE DE L'ÉTOILE-SUR-LE-LAC

Fernand Magnan: " Ç'a été un désastre pour moi "

Jean-François Gagnon

La Tribune

Magog


Fernand Magnan ne le nie pas: il a vécu des moments difficiles après avoir appris, durant l'été 2005, qu'il avait vendu une importante partie de l'Auberge de l'Étoile-sur-le-lac à l'homme au coeur du scandale Norbourg, Vincent Lacroix.

Évidemment, il aurait préféré que cette affaire éclate plus tôt, car il n'aurait alors jamais cédé à Gestion Lacroix 26 chambres de son établissement ainsi que son restaurant. Cependant, 14 mois plus tard, il est redevenu le propriétaire unique de l'entreprise.

Selon les informations obtenues, huit propositions auraient été déposées dans le cadre de l'appel d'offres qui visait la vente de l'établissement de 53 chambres, situé à l'extrémité nord du lac Memphrémagog.


Celle de M. Magnan aurait été la plus élevée. Le montant défrayé s'élèverait à 1,7 million $.

"Ç'a été un désastre pour moi au lendemain de la vente. C'est une auberge que j'ai montée de toutes pièces", mentionne Fernand Magnan, qui a acquis cet établissement pour la première fois en 1989.

Texte complet dans La Tribune de mercredi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Ven 29 Sep - 7:38

Voir MSN section médias.....

Merci Sage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sage



Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: articles pour toi Enyl   Ven 29 Sep - 6:58

Bonjour à toi Enyl,

3 articles sur Sympatico MSN ce matin:

1) Règlement rapide pour les victimes de Norbourg?

2)Faut-il indemniser les épargnants floués?

3) La Bourse canadienne représente un marché à haut risque


Bonne lecture amicalement sage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Jeu 28 Sep - 20:58

Le québécois Gabriel Filippi a atteint le sommet du Mont Everest
Mardi 31 Mai 2005
Une contribution de GuillaumeL

Montréal, le 31 mai 2005 - Gabriel Filippi, alpiniste bien connu au Québec et originaire de la région des Cantons-de-l’Est, a atteint le sommet du Mont Everest, plus haut sommet de la planète à 29 035 pieds (8 850 mètres), hier le 30 mai 2005 vers 10h du matin (heure du Népal).
Âgé de 44 ans et père d’une adolescente, Gabriel Filippi en était à sa 2e expédition sur le Mont Everest. Il s’était approché à 500 mètres du sommet au printemps 2000. Auteur de nombreuses conférences depuis plusieurs années, il s’était particulièrement fait connaître en 2003 alors qu’il avait agit comme chef d’expédition dont faisait partie Sylvain Bédard, un greffé du cœur, et qui avait grimpé le mont Blanc, plus haut sommet des Alpes. Cette expédition se nommait La cordée du Cœur et avait pour but d’inciter les gens à signer leur carte pour le don d’organes.

Cette année, en plus de réaliser un exploit personnel, il a remis une partie de sa commandite reçue de Norbourg Gestion d’actifs inc. à l’organisme Les déjeuners du Cardinal Léger ainsi qu’à la Fondation Babu Shiri pour payer les salaires annuels de deux professeurs au Népal. Depuis 2000, Gabriel Filippi est d’ailleurs impliqué dans la construction d’écoles au Népal.

Un périple de deux mois

Arrivé au camp de base le 30 mars dernier, il avait débuté sa montée, accompagné d’un seul sherpa, le 12 avril. Habituellement accessible au début du mois de mai, le côté sud (Népal) de l’Everest a subit de violentes tempêtes de neige qui ont complètement recouvertes la montagne et grandement compliqué son ascension qui s’est faite dans une neige très profonde.

Durant cette période de mauvaises conditions météorologiques (froid intense, vents violents de plus de 100 milles à l’heure, etc.), qui a pratiquement retardé son périple d’un mois, il a profité de chaque moment d’accalmie pour atteindre les différents camps supérieurs et revenir au camp de base pour finaliser son acclimatation.

Lors de son ascension finale, il a rejoint le camp III le 28 mai vers 10h pour se reposer quelques heures et le camp IV, dernier camp avant le sommet, vers 21h.

Une cérémonie au sommet pour son ami décédé Sean Egan

Outre les mauvaises conditions, il a du affronter le décès de son ami Sean Egan qui tentait lui aussi à ce moment d’atteindre le sommet et qu’il avait rencontré lors de son expédition de 2000. Figure populaire du milieu de l’alpiniste et professeur en sciences de l’activité physique de l’Université d’Ottawa, Egan, 63 ans, est décédé le 28 avril dernier suite à des complications pulmonaires qui ont menées à un arrêt cardiaque.

Avant de reprendre sa montée, Filippi a reçu la visite des enfants d’Egan, Anna et Seamus, qui lui ont remis une photo et une partie des cendres de leur père. Ils avaient effectué le voyage en compagnie de la conjointe de Filippi, Annie Malenfant, et assisté à sa crémation dans les villages situés au pied du mont.

Une fois au sommet, Filippi y a accroché le « kada » de son ami, foulard béni et remis à tous les grimpeurs par un moine avant leur ascension lors d’une cérémonie nommée Puja. Sur ce foulard était indiqué la mention 1942-2005, pour représenter les années de vie de Sean Egan, et joint une partie des cendres d’Egan ainsi que du riz béni. La photo de son ami l’a suivi jusqu’au sommet (là où il voulait aller) et a par la suite été remise à ses enfants.

De retour au Québec bientôt

Gabriel Filippi vient tout juste d’atteindre le camp II et devrait poursuivre sa descente dès demain vers le camp de base. Son retour au Québec aura lieu au cours des prochains jours sans que la date exacte ne soit toutefois confirmée pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Jeu 21 Sep - 16:43

Cet article a été vu sur:

Le 21 septembre 2006 - 16:12


La firme comptable KPMG est de nouveau visée par un recours collectif
Presse Canadienne

La firme comptable KPMG est de nouveau visée par une demande d'autorisation d'exercer un recours collectif.

La demande a été faite au nom de Wilhelm B. Pellemans, cet investisseur dans Norbourg qui avait obtenu il y a une dizaine de jours, du juge Pierre Jasmin de la Cour supérieure, l'autorisation d'aller de l'avant contre plusieurs autres acteurs de l'affaire Norbourg, mais pas contre KPMG.

Le juge Jasmin avait également rejeté les recours contre la firme PricewaterhouseCoopers, mais Me Jacques Larochelle, qui représente les investisseurs, n'en appelle pas de cette décision. Il revient à la charge uniquement contre KPMG.

Dans la requête déposée jeudi, Me Larochelle soutient que KPMG n'a pas exécuter convenablement ses obligations de vérificateur, ce qui a fait en sorte que les investisseurs dans les différents Fonds Evolution ont vu la valeur de ces fonds réduite d'une somme de 21,7 millions $ au 24 août 2005.

Si un juge autorise le recours, les investisseurs réclameront que cette somme soit versée par KPMG soit au groupe collectivement soit à chacun des membres, à la suite de la présentation d'une réclamation individuelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Mer 20 Sep - 13:08

http://www.blogue.canoe.com/quotidien/2006/09/20/norbourg_ca_joue_dur

20 Septembre 2006
11:58 am, Maxime Landry / En direct de l'hélico TVA, 183 mots
Norbourg: ça joue dur
Je viens d'avoir de nouveaux détails concernant une histoire liée à Norbourg. Preuve que ça joue de plus en plus dur dans ce dossier-là. Voici le texte de mes collègues de LCN:

L'affaire Norbourg prend une nouvelle tournure. Une bombe déposée devant une résidence d'une personne liée à l'affaire Norbourg a été découverte par les artificiers de la Sûreté du Québec, en Montérégie.
TVA a reçu un appel anonyme hier soir, mentionnant qu'une "surprise" avait été laissée devant une résidence de la rue Pineault, à Mont-Saint-Hilaire.
Cet appel à la bombe a mobilisé plusieurs intervenants la nuit dernière.
L'occupant de la demeure était absent lors de l'intervention.
Les policiers ont procédé à l'évacuation d'une centaine de personnes des environs. Les artificiers de la SQ ont réussi à neutraliser la bombe.

Souvent, quand on parle d'un "avertissement", un colis suspect est déposé. Un appel est logé et le tout ne représente aucun véritable danger.
Dans ce cas-ci, on dit que c'était une vraie bombe. Quand même...
2 commentaires
Commentaires:
Vous désirez réagir à cet article? Connectez-vous au Passeport Canoë pour laisser un commentaire.
Vous désirez joindre le modérateur pour lui signaler des abus sur ce blogue? Cliquez ici.
Commentaire de: Panda Roux [Visiteur]
Intimidation: le gars était pas là, ils ont averti les policiers...

En gros tout le voisinage est fâché. Alors tout le voisinage déteste le gars de Norbourg.

Ça ressemble beaucoup à une tactique de rallier l'opinion populaire.
20/09/2006 @ 12:33
Commentaire de: Ti Pou [Visiteur]
Dans quel monde vivons nous???

Il faut etre épais pour mettre la vie des gens innocent en danger.
Tu veut intimider le gars, j'ai pas de probleme avec ca car il a courrut apres mais merde pourquoi mettre en danger la vie des voisins qui n'ont rien fait et qui doivent etre deranger, evacuer et qui vont toujours se dire qu'il pourrais peut etre y avoir une prochaine bombe qui elle exploseras.

Des vrais crétin ces gars la!!!!
20/09/2006 @ 12:38
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Jeu 7 Sep - 7:24

Norbourg est toujours dans les tops 5 des nouvelles les plus lues.




--------------------------------------------------------------------------------

Le Top 5 de l'actualité | 07-09-2006
L'Afghanistan à la une


La mort de soldats canadiens en Afghanistan a encore soulevé de nombreux débats dans la presse québécoise cette semaine. La nouvelle a généré un volume de 2,35%.

On remarque un phénomène de disparité importante dans l'ensemble de l'information pour une deuxième semaine consécutive. Il y a beaucoup de nouvelles, mais très peu de polarisation autour de certains dossiers. La longue fin de semaine a sans doute joué un rôle important dans cette situation.

Après une absence de presque deux mois, le mont Orford effectue un retour au palmarès, avec un poids médias de 1,08%.

Suivent trois nouvelles qui n'auront fait que passer. La loi sur la consommation des produits de tabac dans les cours d'école récolte 0,56%. En quatrième place, l'information voulant que des hauts fonctionnaires fédéraux envisagent sérieusement une victoire péquiste aux prochaines élections québécoises a généré 0,51% de l'ensemble des nouvelles. Avec 0,38%, les médias ont accordé un certain espace à l'ancien dirigeant de Norbourg, Vincent Lacroix, qui s'est vu refusé l'accès à l'aide juridique.
Le Top 5 de l'actualité est préparé par Influence Communication. Pour connaître la méthodologie utilisée, cliquez ici.



-Jean-François Dumas, Influence Communication
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Mar 5 Sep - 17:16

Actualité Affaires

L'aide juridique a refusé la demande du financier déchu Vincent Lacroix
PAR KARINE FORTIN



MONTREAL (PC) - Le financier Vincent Lacroix ne pourra pas compter sur l'aide juridique pour défrayer les honoraires de son avocat. Contrairement à ce qu'il avait laissé entendre le mois dernier, sa demande de soutien financier a en effet été rejetée.

Me Gilles Thibeault, qui représente l'ancien pdg de Norbourg, n'a pas voulu donner de détails sur les motifs invoqués par les services de l'aide juridique.

Il a cependant indiqué que son client avait fait une demande de révision, qui devrait normalement être traitée d'ici la mi-octobre. Pour le moment, le procureur qui a défendu certains membres des Hell's Angels travaille gratuitement.

La décision de l'aide juridique a été annoncée au tribunal mardi, à l'occasion d'une conférence préparatoire au procès pénal de Vincent Lacroix, qui devait normalement se tenir cet automne à Montréal.

L'homme d'affaires fait face à 51 accusations pénales pour avoir manipulé la valeur des parts des fonds communs que gérait Norbourg et pour avoir transmis des informations fausses ou trompeuses à l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Selon les avocats de l'AMF, l'audience devrait durer au moins un mois. Il est désormais peu probable que le procès débute avant la fin du printemps 2007.

Le porte-parole de l'AMF, Philippe Roy, s'est dit déçu de ce nouveau report des procédures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pourl'honneur



Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Divers   Dim 20 Aoû - 20:30

Bravo à Yves Bonneau, lui au moins il peut marcher la tête haute, ce n'est pas chez finances et investissements(la pravda) que l'on peut en faire autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Dim 20 Aoû - 20:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Ven 4 Aoû - 20:03

Citation :
Son procès criminel pourrait s'amorcer au début de l'année 2007.


Pourquoi se badrer de l'envoyer en prison, aussi bien de lui réserver une place au centre d'acceuil à la place

Sleep Sleep Sleep Vive la protection de l'amf, concentra trust, etc....

Inquiété vous pas ils sont là pour vous protéger, du moins c'est ce qu'ils disent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Ven 4 Aoû - 20:02

Vincent Lacroix pourrait avoir recours à l'aide juridique pour se défendre
Presse Canadienne

L'ex-pdg de Norbourg, Vincent Lacroix, serait sur le point d'obtenir un mandat d'aide juridique. C'est ce qu'a indiqué l'avocat de ce dernier, Me Gilles Thibault, vendredi, à la juge Isabelle Rheault de la Cour du Québec.

Vincent Lacroix c'est ainsi conformé à l'exigence de la juge de se trouver un avocat pour le représenter et tout indique que sa défense sera entièrement payée par les contribuables.

Lacroix fait face à 51 accusations pénales pour avoir manipulé la valeur des parts des fonds communs que gérait Norbourg et pour avoir transmis des informations fausses ou trompeuses à l'Autorité des marchés financiers. Ces accusations pour fraude totalisent 120 millions $.

Il devra revenir devant le tribunal le 5 septembre. Son procès criminel pourrait s'amorcer au début de l'année 2007.

Vincent Lacroix soutient qu'il n'a pas les moyens de se payer un avocat. Il en faillite depuis le 19 mai et la plupart de ses biens, dont ses automobiles, ont été saisis.

Il ne restait plus que 75 millions $ dans les fonds gérés par Norbourg au moment où l'AMF a fait cesser ses activités, en août dernier. De ce montant, seuls 32 millions $ ont été redistribués aux investisseurs floués.

Le reste est conservé par le liquidateur Ernst&Young, en attendant que la Cour supérieure décide de la meilleure manière de le
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Mar 1 Aoû - 13:58

Richard Dorval
Montréal, le 26 février 2006


Bonjour,

À l'émission de dimanche dernier, je vous ai fait part de mon opinion sur le présumé scandale Norbourg. Je vous ai encouragé à envoyer une lettre à divers intervenants afin que la Caisse de dépôt et de placement du Québec prenne ses responsabilités dans ce dossier. Je vous ai promis une lettre qui pourrait vous guider dans vos actions personnelles. Comme je tiens mes promesses, voici cette lettre.

Exemple de lettre pouvant être envoyée :

Montréal, le 22 février 2006

Monsieur Jean Charest
Premier ministre du Québec
jcharest@assnat.qc.ca
Édifice Honoré-Mercier, 3e étage
835, boulevard René-Lévesque Est
Québec (Québec)
G1A 1B4

Monsieur le premier ministre,

Afin principalement de diminuer rapidement le stress énorme vécu par de milliers d'investisseurs victimes du scandale Norbourg et de rétablir un minimum de confiance envers les mesures de contrôles des institutions financières, je vous demande d'agir.

Je demande au Gouvernement du Québec d'exiger à La Caisse de dépôt et de placement du Québec (CDPQ) de prendre à sa charge entière les pertes subies par les investisseurs dans le dossier Norbourg.

Compte tenu du manque flagrant de vérifications diligentes autant de la part de la CDPQ au moment de la transaction de vente de Services financiers Teraxis, comprenant les fonds Evolution à l'entreprise de Vincent Lacroix.

Compte tenu de la lenteur évidente de l'Autorité des marchés financiers à intervenir dans le dossier Norbourg, et ce même devant les faits rapportés dans un article du journal Finance et Investissement publié en juin 2004 intitulé Le Mystère Norbourg, et aussi suite aux communications de CANAFE en février 2005.

Le Gouvernement du Québec doit agir.

Je considère que la CDPQ est la mieux placée pour le faire. Les investisseurs ont acheté des parts des fonds Évolution s'appuyant sur la solidité de la Caisse derrière cette petite firme de fonds communs. Par conséquent, cette dernière aurait dû s'assurer de la capacité de Vincent Lacroix et de son équipe à prendre la relève.

De plus, cette mesure ne coûtera qu'une mince fraction des quelques 40 milliards de dollars en rendement obtenu par La Caisse au cours des 3 dernières années et surtout contribuera à ramener la tranquillité d'esprit chez des milliers d'investisseurs victimes du scandale Norbourg. En bout de ligne, votre action préservera le bien le plus important de ces victimes: leur santé.

En espérant que vous agirez rapidement, je vous prie d'agréer mes salutations les plus sincères

________________________________
Votre nom
adresse


Liste des personnes et des adresses à qui vous pouvez aussi envoyer
la lettre :

Monsieur Michel Audet
Ministre des finances
Gouvernement du Québec
12, rue Saint-Louis, 1er étage
Québec (Québec)
G1R 5L3
ministre@finances.gouv.qc.ca



Monsieur Henri-Paul Rousseau
Président et chef de la direction
Caisse de dépôt et placement
du Québec
Centre CDP Capital
1000, place Jean-Paul-Riopelle
Montréal, Québec
H2Z 2B3
hprousseau@lacaisse.com
Pierre Brunet
Président du conseil d'administration
Caisse de dépôt et placement
du Québec
Centre CDP Capital
1000, place Jean-Paul-Riopelle
Montréal, Québec
H2Z 2B3

Monsieur Jean St-Gelais
Président-directeur-général
Autorité des marchés financiers
Place de la Cité, tour Cominar
2640, boulevard Laurier, bureau 400
Sainte-Foy (Québec) G1V 5C1
jean.st-gelais@lautorite.qc.ca


Ce site ne reflète que les opinions personnelles de Richard Dorval.


Présentation :
D'abord conseiller en placements de l'une des plus importantes firmes de courtage en valeurs mobilières du Québec, il se spécialise dans la planification financière personnelle.

Depuis 1987, il oeuvre avec talent dans le domaine du placement. En octobre 1993, il a fondé Le Groupe Option Retraite. Sa philosophie axée sur la vulgarisation de l'information et sa vision des affaires érigée sur la croissance, sont au coeur des ses activités...

Lire la suite...

Faites moi part de vos questions ou commentaires
À ne pas manquer :

Mon argent, mes finances
Tous les dimanches de

12h00 à 13h00, sur CKAC
Tous les sujets touchant vos finances personelles y seront traités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico



Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Divers   Mar 1 Aoû - 11:44

Eh! bien moi, je ne crois pas ça que Vincent Lacroix n'a plus rien, pas du tout! Ce sont d'habiles fraudeurs lui, Asselin et sa gang, ils ont commis quelques petites erreurs mais dans l'ensemble, ils ont fait tout un gros COUP!
UN GROS COUP D'ARGENT!

TOUT LE MONDE SAIT CELA sauf la les enquêteurs de la GRC qui dorment au gaz!

Asselin a encore une job et des cachettes$$$ et vous, gens à la retraite et honnêtes travailleurs, qu'est-ce qu'il vous reste de vos économies?

On n'a même pas la satisfaction de voir ces fraudeurs en prison?

On vit dans une province de moutons contrôlée par des lâches!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Mar 1 Aoû - 11:16

L'Autorité des marchés financiers : Une enquête ?


On a longtemps parlé de Vincent Lacroix et de l'Affaire Norbourg. Le grand méchant Vincent... Oui, je sais.

QUID : Où était l'Autorité des marchés financiers (ou l'ancien Inspecteur général des Institutions financières) ?

Les détournements et irrégularités allégués de Norbourg se seraient produits au début des années 2000. Pourtant, l'AMF avait toute la marge de manoeuvre nécessaire pour procéder aux vérifications et enquêtes nécessaires. L'AMF possédait, à l'époque, les ressources nécessaires. D'ailleurs, l'article 4 de sa loi constituante est on ne peut plus claire à ce sujet :


Loi sur l'Autorité des marchés financiers, article 4:

L'Autorité a pour mission de:

2° veiller à ce que les institutions financières et autres intervenants du secteur financier respectent les normes de solvabilité qui leur sont applicables et se conforment aux obligations que la loi leur impose en vue de protéger les intérêts des consommateurs de produits et utilisateurs de services financiers et prendre toute mesure prévue à la loi à ces fins;

3° assurer l'encadrement des activités de distribution de produits et services financiers en administrant en outre les règles d'admissibilité et d'exercice de ces activités et en prenant toute mesure prévue à la loi à ces fins;

4° assurer l'encadrement des activités de bourse et de compensation et l'encadrement des marchés de valeurs mobilières en administrant notamment les contrôles prévus à la loi relativement à l'accès au marché public des capitaux, en veillant à ce que les émetteurs et les autres intervenants du secteur financier se conforment aux obligations qui leur sont applicables et en prenant toute mesure prévue à la loi à ces fins;

Nous aprenons aujourd'hui que l'AMF tente de convaincre la Cour supérieure du Québec de rejetter la demande de recours collectif intenté au nom des représentants qui vendaient des fonds Norbourg. Veut-on masquer un autre scandal ? Un des deux procureurs des représentants est cinglant à l'endroit de l'AMF:

"Devant l'incongruité des états financiers de Norbourg, plein de choses auraient dû allumer des lumières chez l'AMF..."

Voilà ce qui semble être le véritable scandal.

L'AMF n'est qu'un autre exemple typiquement québécois. Nous nous donnons de belles lois, de beaux principes, de grands plans quinquennaux de développement, de stratégie d'intervention, de plans faviorisant une approche stratégique en résolutions de problèmes, des commissions royales d'enquête, des commissions scientifiques, des tables de pilotage et de Concert-Action (le nouveau terme à la mode)... sur du magnifique papier glacé. Nous faisons rapports et conclusions, sommets et consultations. Bref, beaucoup de voeux pieux. Où sont les résultats dans la pratique ? On les cherche et on trouve: l'Affaire Norbourg.

Résultat de notre modèle québécois à l'oeuvre dans l'Affaire Norbourg: une perte de 130 millions.

Lequel devons-nous le plus détester ? Vincent Lacroix ou les incompétents qui n'ont rien vu ?

Vincent Lacroix est en faillite et n'a plus rien.

Saviez-vous que les "autres incompétents" sont encore à l'oeuvre, payés à mêmes nos taxes ?

Stéphane Gendron
Le 7 juillet 2006


Posté par Couvre-Feu dans juillet 7, 2006 06:20 AM | Lien permanent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Ven 14 Juil - 7:27

http://www.quebec-politique.com/article303.html

Rouleau Serge
La pauvreté, conséquence de l’étatisme.
vendredi 14 juillet 2006 Nouveau
Tous les politiciens de tous les partis prétendent vouloir éliminer/réduire la pauvreté. En réalité, on peut avec certitude compter sur eux pour exprimer de bons sentiments au moment opportun. Malheureusement, il y a peu de risques que les discours deviennent réalité.
En politique, ce qui compte avant tout c’est le spectacle. Les politiciens doivent avant tout attirer le vote des électeurs et le financement des bailleurs de fond. Que les promesses électorales se réalisent ou pas, c’est secondaire. Les politiciens savent d’expérience qu’il leur sera facile de faire oublier leurs promesses en offrant de nouveaux spectacles tous plus distrayants les uns que les autres.
Si les politiciens voulaient réellement aider les plus démunis, ils l’auraient fait depuis longtemps. En fait, trop souvent, ce sont les gouvernements et leurs bureaucraties qui empêchent les pauvres de se sortir de l’état de dépendance dans lequel ils se trouvent.
Comment les gouvernements maintiennent-ils les gens dans la pauvreté ?
D’abord, les gouvernements font augmenter artificiellement le coût de la vie. Les tarifs et quotas à l’importation, le contrôle des prix (lait, prix minimum de l’essence, etc.) ou toute autre forme de protectionnisme (renouvellement des voitures de métro sans appel d’offre) augmentent invariablement le prix des biens et services essentiels. Les groupes de pression, de connivence avec les politiciens, dénoncent le libre-échange en brandissant le spectre d’une catastrophe imminente si telle ou telle entreprise ou industrie n’est pas protégée. Dans les faits leur seul but est de favoriser des groupes déjà privilégiés, d’influencer le vote des électeurs et d’encourager les entreprises favorisées à contribuer à la caisse du parti.
Ensuite, les politiciens promulguent des lois et règlements souvent dans le but inavoué d’accroître leur pouvoir sur les citoyens. A priori, la réglementation a pour but de protéger les consommateurs. Toutefois, l’inefficacité des fonctionnaires, l’interférence des politiciens et l’influence des lobbies font que la réglementation augmente les coûts des produits et services sans pour autant protéger adéquatement le consommateur. La Fédération de l’Entreprise Indépendante du Canada estime les coûts de la réglementation au Québec à plus de 8 milliards annuellement ce qui représente une partie importante du coût des biens et services consommés par les Québécois. Pourtant, tous les règlements de ce monde n’ont jamais empêchés les truands de flouer les consommateurs : Norbourg, les commandites, etc.Finalement, les gouvernements, encouragés par les syndicats et les groupes de pression intéressés à profiter de ses largesses, se substituent à l’économie de marché et offre directement des biens et services à la population. Ces produits et services sont offerts par des sociétés d’états (SAQ, Hydro-Québec, Loto-Québec, etc.) ou par le gouvernement (Santé et service sociaux, Éducation, etc.) et sont immanquablement plus chers et de moins bonnes qualités qu’ils sont fournis par des monopoles d’état. Ces monopoles sont gérés par des fonctionnaires ou des nominations politiques qui ont vite fait de comprendre à qui ils doivent rendre des comptes. Comme si cela n’était pas suffisant, les gouvernements ont accordé des monopoles syndicaux aux grandes centrales syndicales qui n’hésitent pas à utiliser ce pouvoir pour faire valoir leur propre agenda politique. Dans ce système, les citoyens et en particulier les pauvres, sont un mal nécessaire.
La prochaine fois que le gouvernement vous proposera d’en faire plus pour vous n’hésitez pas à répondre : non merci, je m’en occupe. Ainsi, vous serez bien mieux servis et à moindre coût.



Répondre à cet article
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enyl

avatar

Nombre de messages : 3416
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Divers   Mar 11 Juil - 18:01

Il leur manque encore 3,2 M $
Norbourg: les investisseurs récupèrent 325 000 $
Par Martin Guindon

(M. Guindon) Certains des investisseurs de la région floués dans le scandale financier de Norbourg viennent de recevoir un total de 325 242 $. C’est moins de 10 % des 3,5 millions $ engloutis par la région.

Ernst & Young, qui agit comme liquidateur de la faillite de Norbourg, a effectivement émis 5598 chèques totalisant 31,7 M $ à des investisseurs québécois floués. 54 de ces chèques étaient destinés à des investisseurs de la région.

«Il s’agit d’une distribution intérimaire ultraconservatrice. C’est ce qui explique un aussi faible ratio de remboursement. Il faut attendre la décision du juge Robert Mongeon avant d’aller plus de l’avant», explique Roch Landriault, chargé des relations publiques du syndic de faillite.

3,5 M $ en région

Le juge doit en effet décider si seulement les investisseurs dont les comptes ont à peine été touchés reverront leur argent ou si celui-ci sera plutôt partagé entre tous les investisseurs floués. Si cette dernière option est retenue, tous reverraient entre 37 % et 39% de leurs investissements.

Selon les chiffres obtenus auprès de Ernst & Young, 167 comptes des fonds mutuels Évolution et Norbourg étaient de propriété témiscabitibienne, pour des sommes totalisant 3,5 M $. Une personne pouvait détenir plus d’un compte.

Manifestez-vous!

Le syndic lance par ailleurs un appel à tous les investisseurs qui ne se seraient pas encore manifestés dans le dossier Norbourg à le faire le plus rapidement possible. Plus de 400 investisseurs, pour 1,4 M $, n’ont toujours pas donné signe de vie à Ernst & Young.

«Quand la distribution finale se fera, ceux qui ne se seront pas manifestés verront leur part remise dans le pot et redistribuée aux autres investisseurs», prévient Roch Landriault
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Divers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelques articles divers
» tache complementaire pompe funebre
» recherche de materiel roulant et divers
» Pont sur le grand canyon
» Sarkozy terrorise les enfants ...le DRAME et le fait divers!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scandale Norbourg :: MÉDIAS, MÉDIAS, MÉDIAS-
Sauter vers: